Archive

Posts Tagged ‘The Black Electrics’

Review #10 – Let’s Rock Tonight #1 @ Le Cavern Club, Paris

18 juin 2013 1 commentaire

IMG_8244Ce 30 Mai 2013 sera à marquer d’une pierre blanche. En effet, c’est en cette date que s’est tenue la première soirée concerts organisée par le blog. L’objectif est simple : du rock, du fun, du live. Pour rendre cette soirée mémorable, beaucoup d’éléments étaient réunis. Tout le monde en tout cas les a bravé, puisque c’est sous un déluge quasi tropical que les premiers acteurs arrivent au Cavern. Mais venons-en au principal : deux étaient programmés : Outsiders, jeune formation Val d’Oisienne à consonance blues rock et The Black Electrics, power trio blues acéré et percutant.

Malgré les consignes drastiques en terme de niveau sonore (pas plus de 95db dans la salle. Pour vous donner une idée, une salle remplie de 80 personnes chacun discutant à volume raisonnable chiffre à 90 db. Ajoutez là dessus les guitares et les batteries, vous imaginez la limitation…), les deux groupes nous ont offert un spectacle des plus respectables. Tout en sincérité, humour et surtout talent, ils ont mis à leur pied la petite centaine de spectateurs dont l’expression des visages ne laissait guère de place au doute : tout le monde s’éclatait ! La bière coule à flot, les titres s’enchaînent les solos claquent (plus que les futs puisque les batteurs sont forcés de jouer avec des fagots, pour respecter les fameuses 95db), mettant en feu la cave voûtée du Cavern. 2h30 de concert plus tard, les soirée continue dans la joie et la bonne humeur, autour notamment d’un blind test de plus ou moins bon goût, organisé par le DJ local. Qu’à celà ne tienne, les plus hardcore (dont certains membres des groupes…) finiront à 4h du mat’, sourire naïvement alcoolisé mais complètement justifié.

Jetez un coup d’œil aux photos (merci Lauriane et Aurélie, vous avez géré !), elles parlent d’elles-mêmes.

Outsiders

The Black Electrics

Il y a des événements dans la vie qui agissent comme des éléments fondateurs d’une existence. Joy Division aurait-il existé si ce concert des Sex Pistols à Manchester en 1976 avait été annulé ? Combien de footballeurs ont vu naître leur vocation en voyant Platini soulever la Coupe d’Europe des Nations en 1984 ? Bruce Wayne serait-il devenu Batman sans le décès de ses parents ?  Bon, certes c’est farfelu, mais vous saisissez l’idée : Let’s Rock Tonight#1 restera gravée dans l’histoire du blog, à fortiori la notre. Alors, on se voit à la prochaine pour continuer d’écrire cette belle histoire ?

Publicités

#2 – Outsiders

1 mai 2013 2 commentaires

481025_461660473869722_1760094500_n

Elle vous avait manqué, cette rubrique ! Et bien la revoilà ! Toujours pour vous présenter un groupe de jeunes rockeurs qui n’en veulent, toujours sous influence d’un style sans qui nous ne serions pas là (je parle bien du blues et non des t-shirts de Christian Audigier), mais cette fois-ci, ils sont 4… Et ces 4 étrangers (bin oui, ils viennent du Val d’Oise quand même…) seront eux aussi à l’affiche de la première soirée LRT le 30 Mai au Cavern Club, en première partie de nos premiers poulains, The Black Electrics.

Introducing Outsiders

Le Val d’Oise donc. c’est là que tout a commencé. Ou presque tout. Comme beaucoup d’autres, Benoit, Manu, et les frères Romain et Vince se rencontrent au lycée. Classique. Comme la musique que jouait Benoit à l’époque. A priori donc, rien ne les prédestinait à monter un groupe de blues rock. Et pourtant… Lire la suite…

#1 – The Black Electrics

25 janvier 2013 4 commentaires

The Black Electrics – Dirty Laundry

Vous le savez, chez LRT l’influence des anciens se fait clairement sentir. On ne jure (presque) que par John, Mick, Pete, Paul, Jim, Jimi ou Jimmy, et on se sent l’envie et le devoir de transmettre et interpréter leur héritage si riche aux nouvelles générations. Le hasard a fait que The Black Electrics est devenu le premier groupe « partenaire » du blog. Au vu de ce qui va suivre, vous comprendrez que le hasard fait décidément bien les choses…

Introducing The Black Electrics

Ils sont 3, ils sont jeunes (ou presque), ils sont ambitieux et surtout… ils sont nostalgiques. Lire la suite…