Archive

Posts Tagged ‘Taylor Hawkins’

#173 – Song for Jedi

Dionysos in Western sous la neige (2002)


 

Une pochette d’Halloween

Quand le Dieu du vin rencontre le pouvoir de la force, les portes du rock s’ouvrent en grand (ça, c’est de la punchline bien marketée !). Je profite de l’effet secondaire de la carte de France du rock éditée par LRT pour promouvoir le Rock français et un groupe référence des dix dernières années : Dionysos (originaire de Valence, en France. Pas en Espagne. Sinon ça serait la carte d’Espagne. Ça commence à faire long comme parenthèse. Désolé pour la digression et merci de m’avoir soutenu en lisant mes conneries jusqu’au bout. J’en profite pour remercier Ssojjj, le pro en la matière). Habituellement, nos amis ne pratiquent pas le franglais. Même si c’est du franglais bilingue puisqu’il sépare bien les deux langues suivant les couplets. D’un autre côté, ce n’est pas évident de trouver une traduction à « pyrogravé ». 

2002 et cette chanson, me ramène à deux notions : la prépa (pas littéraire comme vous pouvez le constater à la lecture) et la voiture. 2002, c’est l’année de mes 18 ans mais aussi celle de la liberté partielle qu’apporte le permis de conduire et l’utilisation de la Mégane familiale (avant qu’elle ne devienne mienne). Et quand on prend la voiture, on écoutait (à l’époque) la radio. Cela coïncide aussi avec l’arrivée du Mouv’ à Reims, radio qui faisait (toujours à l’époque) la part belle aux indépendants et au jeunes groupes et donc Dionysos. Lire la suite…

Publicités

#140 – Way Down

30 janvier 2013 4 commentaires

Taylor Hawkins & The Coattail Raiders in Red Light Fever (2010)

 

Mon Taylor

En plus il a une bouille incroyable mon Taylor

Y a des gens comme ça. Ils sont vraiment. Mais vraiment. Enervants… Non sans déconner, les mecs qui font tout et n’importe quoi (mais surtout tout) et qui le font bien. Moi, ça m’énerve.

Lire la suite…

#70 – Everlong

29 mai 2012 6 commentaires

Foo Fighters in The Colour And The Shape (1997)

 

Alors la voilà, Everlong. Je sais que certaines d’entre vous l’attendent avec impatience, et comme vous le méritez tant, je vous propose un petit post sur celle qui est probablement la meilleure chanson des Foo Fighters, et incontestablement la meilleure chanson que Dave Grohl ait eu à composer, écrire, jouer… Rien que ça. Lire la suite…