Archive

Posts Tagged ‘Puggy’

Review #8 – Puggy, Skip The Use, Justice et Indochine @ Virgin Radio Live, Zénith de Nantes

30 avril 2013 1 commentaire

Le Virgin Radio Live, le 25 Avril au Zénith de Nantes. Pour peu qu’on ait les oreilles un peu branchées sur les radios du Grand Ouest ou qu’on lise Ouest-France, Direct Matin et compagnie, impossible de passer à côté des pubs pour ce qui s’annonçait être « le plus grand événement live de l’année ». Alors soyons clairs tout de suite : oui, c’était bien, mais non, ce n’était pas le plus grand show de l’année. Mais c’était gratuit, alors pourquoi se priver lorsqu’on a gagné des invitations ? Lire la suite…

#175 – Last Day On Earth (Something Small)

26 avril 2013 5 commentaires

Puggy in To Win The World (2013)


 

Bonne nuit les petits rockers !

Sur quoi écrire ? Sous quel angle ? Quels mots employer pour vous proposer un article potable lorsqu’on est épuisé, au bout du rouleau, au bord du gouffre, agonisant face à Miss Morphée qui vous fait du charme depuis 4 longues journées.

Oui, c’est bien à vous que je pose la question. Et vous serez bien aimable de me trouver une solution. Et pronto. Parce que là, ça urge. J’ai la paupière flageolante, le poul ralentissant et l’oreiller cajolant. Si ça continue je vais tomber, là, devant vous, et vous passer du Chantal Goya, ou pire, du Michel Sardou. Aidez-moi, please ! C’est quand même pour vous cet article, nom de Zeus ! Hey ! Mes yeux se ferment ! Attention ! A l’aide ! Trop tard ! Zzzzzzzzz…..

……….zzzzzzz…………..

Oh qu’il est beau cet arc-en-ciel; Lire la suite…

#153 – La Bande Son de Ta Vie

4 mars 2013 1 commentaire

Tété in Nu là-bas (2013)

 

Parfois l’inspiration vient de nulle part… Ou presque. Une chanson dans un shuffle iPhone, un remix entendu dans un bar, un moment cinématographique mais la plupart du temps, elle vient d’un souvenir intime et personnel à tout jamais associé à une chanson.
La vie est faite  aussi de petites choses simples dont la musique vient imprégner ces moments d’une essence unique. Alors c’est vrai, je suis tombé par hasard sur la nouvelle figure de proue du dernier album de Tété (connu pour A la Faveur de l’Automne, enfin pour ceux qui connaissent), mais pour une fois, ce n’est pas la mélodie, le rythme qui m’a touché mais biens les paroles. Il prend sa plume légère et joyeuse (pour changer) afin d’illustrer musicalement le film de notre vie. Un film où l’on doit rester acteur, profiter des meilleurs rôles que l’existence nous propose et savoir jongler entre tous les genres et les sentiments de notre quotidien. Cet article sera la bande son de mon Paris-Reims du samedi 2 mars 2013. Intime et musical.
Lire la suite…