Archive

Posts Tagged ‘Post-Punk’

#183 – Decent Days and Nights

The Futureheads in The Futureheads (2004)

 

Ne le laisse pas tomber, il est si fragile…

Une panne d’inspiration couplée à un décalage horaire et un lundi de Pentecôte qui dérègle le weekend (bah oui j’écris mes articles en fin de week-end) aboutit au choix d’une chanson des Futureheads… En fait le coup d’œil rapide dans la bibliothèque musicale porté sur ce groupe indé tombe bien : il correspond à la date qui m’a vraiment fait découvrir le groupe. En effet,  il y a tout juste 5 ans (mais alors pile poil, je viens de retrouver le mail d’invitation… pour ceux qui ne me croient pas je suis prêt à fournir une copie du mail), je me rendais à feu l’émission « C’est Lenoir » sur France Inter et ses fameuses Black Session. L’émission était programmée tous les soirs de la semaine entre 22h et 23h et proposait ce qui ce faisait de mieux de la scène indie rock anglaise. Je dis bien était car l’émission à été supprimée de la grille de France Inter en 2011 après 20 ans de bons et loyaux services.

Bernard Lenoir, c’était un peu notre John Peel à la française. Restent toujours Philippe Manoeuvre et Zegut, qui ont peut être plus un profil d’historien maintenant. Les Black Session étaient des sessions live d’une heure des meilleurs représentants de la scène indépendante. Certaines ont même donné naissance à des albums/EP live comme pour Yann Tiersen ou Interpol. Lire la suite…

#154 – Dancing With Myself

Billy Idol in Don’t Stop (1981)

 

Billy

Les chaines et la boucle d’oreille. C’est du rock !

C’est quoi le rock ? A cette épineuse question, Eddie, une de nos idoles, a une réponse très claire : « Y a plus de rock, y a plus de rockeurs. Aujourd’hui il reste qui : Johnny. Billy Idol. Scorpions. Voilà, y a 4 groupes ». L’occasion pour LRT de valider (partiellement, car nous on a compté – et correctement, y en a plus que 4 des groupes…) les dires du joyeux drille haut perché.

Billy Idol donc, qui danse avec lui-même. Vous me direz « j’ai déjà entendu ce son quelque part. Cette intro si accrocheuse, cette ligne de basse distincte ». Allez, avouez. Vous savez très bien où vous l’avez entendue, cette chanson. Je peux même vous dire que c’était un (ou plusieurs) lundi soir. En été. A la télé. Fermez les yeux, écoutez. Vous n’entendez pas une voix off qui dit « et pendant ce temps chez Thierry, dans la Marne, la journée à la ferme commence ». Lire la suite…

#149 – Fuck Forever

20 février 2013 Laisser un commentaire

Babyshambles in Down In Albion(2006)

 

Y a des jours comme ça, ils commencent normalement. Par une douche. Puis un café. On va au boulot, casque vissé sur les oreilles et Pete qui fredonne un provocateur « FUCK FOREVER ». Mais ça sort d’où ça. Cette idée d’appeler une chanson « Fuck Forever ». Il est 9h du mat, et la journée est encore bonne, normal. Mais le soir arrivé, j’ai compris. Je sais d’où ça peut venir. Lire la suite…

#146 – Can’t Stand Me Now

13 février 2013 1 commentaire

The Libertines in The Libertines (2004)

 

Doherty et Lenno… Euuuuu Barât

Je t’aime moi non plus. Cette phrase à elle seule résume la relation d’amour vache que vivent ou se font subir (au choix) Carl Barât et Pete (devenu Peter depuis) Doherty. Premier single du second (pour l’instant… On espère depuis près de 10 ans qu’il deviendra le deuxième) album des lads, Can’t Stand Me Now est une ode à cette ‘Love-Hate Relationship‘. Lire la suite…

#100 – Love Will Tear Us Apart

19 juillet 2012 2 commentaires
Joy Division in Les Bains Douches 18 December 1979 (1980)
 
 
 
 
Cher public et fans LRT, voilà ce sont les vacances … pour vous et pour nous.  LRT est triste de faire une pause et de vous laisser dorer sans (bonne) musique pendant l’été. Pour ce centième article et pour vous remercier de votre soutien, une petite pépite de derrière les fagots Love Will Tear Us Apart, la première version live enregistrée à Paris. Pour ce centième article, l’équipe vous laisse découvrir les coulisses, pas toujours souriantes (mais toujours rock ‘n’ roll) de LRT, où se joue le destin du morceau du jour. Un article un peu spécial donc et qui réunit, devant vos yeux ébaubis, les six mains de la bande de « potorockologues ». Nous tenons évidemment à remercier nos contributeurs qui nous ont offert de beaux articles toute cette saison ! On vous dit donc « A la rentrée ! « . Et Let There Be Rock !