Archive

Posts Tagged ‘Piano Rock’

#215 – Tie Up My Hands

6 novembre 2013 4 commentaires

Starsailor in Love Is Here (2001)

Les marins des étoiles

La semaine dernière, je suis retombé amoureux. De la même chanson. Plus de 10 ans après la première fois. Entre les deux, un hiatus plus ou moins voulontaire, suffisamment long pour que le temps fasse son affaire dans mon esprit et le remplisse de sons et souvenirs plus ou moins utiles. Dans des circonstances complètement inattendues, la passion revint. Ca prévient pas, mais quand ça tape, ça fait son petit effet…

Lire la suite…

#109 – Nineteen Hundred And Eighty Five

2 novembre 2012 2 commentaires

Wings in Band On The Run (1973)

 

Avant de rentrer dans le vif du sujet (et dieu sait s’il est vif aujourd’hui), je tiens à remercier celui sans qui aucun de ces mots n’aurait pu traverser mon esprit, puisque qu’il est celui qui m’a présenté cette pièce : j’ai nommé l’ami Matt, rockologue émérite, coblogueur autant que coblagueur, et surtout le plus grand (par la somme des savoirs) et le plus fin (par la profondeur d’analyse) connaisseur ès Sir Paul McCartney. A-t-on même jamais vu un petit gros aussi grand et fin ?
Mais trêve de galéjades, revenons en 1985, ou plutôt en 1973…

« Des nains juchés sur les épaules de géants » : Cette expression imagée qui nous vient de Pascal, ou de Newton, ou d’autres grands hommes, décrit le sentiment si fréquemment éprouvé par les artistes, philosophes ou scientifiques lorsqu’ils cherchent à aborder un domaine déjà largement exploré. Sentiment vertigineux d’humilité et de reconnaissance envers les prédécesseurs qui ont permis à ces génies d’avancer d’un pas de plus sur le long chemin de la connaissance et de la beauté…

L’équation est toute différente cependant lorsque le géant et le nain ne forment qu’une seule et même personne. Lire la suite…

#97 – You Don’t Understand Me

11 juillet 2012 1 commentaire

The Raconteurs  in Consolers Of The Lonely (2008)

 

“C’est ton anniversaire !!!!” Chante un sketch de plutôt mauvais goût, qui enchaîne, après cette phrase des plus festives, un striptease que Ditta Von Tease serait la première à renier. Bref, happy birthday Jack White. Et on continue donc avec un troisième volet sur LRT, consacré à son œuvre des plus complètes et impressionnantes. The Raconteurs, premier « side project » des 50% les plus importants des White Stripes, sont, avec le recul, une sorte de chaînon manquant entre le duo le pus célèbre du Billboard et le Jack White version solo. Lire la suite…

#58 – We Might As Well Be Strangers

15 mai 2012 3 commentaires

Keane in Hopes and Fears (2004)

 

Quoi ? J’entends rien ? Vous en voulez encore ? Bon ok, c’est vous qui aurez insisté. Alors, pour le plaisir des oreilles, tout de suite la suite … de notre série « Piano Rock ». Lire la suite…