Archive

Posts Tagged ‘Paris’

Review #16 – Kasabian @ Le Bataclan, Paris

Bataclan Kasabian30 Avril 2014, Paris. Attention, événement au Bataclan ce soir puisque Kasabian dont on attendait avec impatience le retour lance sa tournée mondiale un peu plus d’un mois avant la sortie de leur nouvel album sobrement baptisé 48:13. Un Warm up pour préparer la tournée des festivals d’Eté et surtout leur concert événement chez eux, le 21 Juin au Victoria Park de Leicester qui marquera par la même occasion leurs 10 ans de carrière. Lire la suite…

Publicités
Catégories :Review Étiquettes : , , , , ,

Review #12 – Arcade Fire @ Pavillon Baltard, Paris

23 novembre 2013 1 commentaire
Salut bande de Baltard !

Les grosses têtes d'Arcade Fire : The ReflektorsComme dirait le grand poète Pascal Obispo et son parolier Lionel Florent « Si j’existe ma vie c’est d’être fan ». Et le 22 novembre 2013  à Baltard, j’étais un fan parmi les fans d’Arcade Fire (a.k.a The Reflektors).  Car qu’on se le dise à ma gauche, il y’avait un fan, à ma droite un fan, devant, derrière, partout !! La dernière fois que j’ai eu cette sensation, c’était pour Oasis en 2008 au Bataclan. Des concerts d’exception, intimes, passionnés.

Une vraie communion
Alors autant le dire tout de suite ce papier ne sera QUE positif. Le papier d’un fan qui a kiffé son heure et demie de show bien aidé par les artistes du soir. Alors les non-fans, les jaloux et consorts passez votre chemin car je serais uniquement subjectif et pis c’est tout ! Le reste je m’en cogne !

Que Régine et Win avaient l’air exténués, je m’en cogne ils ont mis l’énergie qu’il fallait ! Que l’acoustique soit un peu moyenne, je m’en cogne j’étais dans les premiers rangs, j’en avais plein les oreilles ! Que les fantômes de Sloan, Thierry Amiel et Jonatan Cerrada hantent encore le pavillon Baltard, je m’en cogne je ne crois pas aux fantômes ! Oui, hier soir j’ai perdu toute mon objectivité.

Lire la suite…

Review #11 – -M- @ Zénith, Paris

-M- et Thomar Monica

-M- et Thomar Monica

Mercredi 19 Juin 2013, premier Zénith de Paris d’un Matthieu Chedid qui s’apprête à en aligner 10 à la suite, un vrai forçat de la scène, amoureux de son public. Un Mec qui n’hésite pas à Mouiller le Maillot (voire beaucoup plus) dans un Zénith de Paris torride. Torride, surchauffé : ce n’était pas l’attitude du public parisien (difficile et presque blasé) pour le début de ce show rodé et bien huilé.

Le concert commence sur Elle avec -M- au piano. Tout en douceur, îl réfléchit dans ses lunettes les halos de lumières tout en créant un jeu d’ombre avec sa silhouette. La scène se Met en place tout doucement. Arrivent ces deux compères sur des parties Mobiles. Un grand M en plexiglas en trois parties Modulables viennent compléter le décor composé d’un écran géant et d’un panneau lumineux en forme de… M. -M- est généreux, îl nous propose un vrai show Musical et scénique. Toute la soirée les éléments du décor virevolteront, s’interchangeront, réfléchiront, pivoteront, glisseront. Un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles. Lire la suite…

Catégories :Review Étiquettes : , , , , ,

Review #7 – Pulp @ Olympia, Paris

21 novembre 2012 Laisser un commentaire

Pulp à l’Olympia, le 13 Novembre 2012 pour la clôture du festival des Inrocks 2012, c’est l’assurance d’un bouquet final grandiose pour l’hebdomadaire musical favori des lecteurs de Libé. Et le résultat est là : 2h de show, orchestrées de main de maître par Jarvis Cocker et son style toujours aussi efficace.

Mais avant cela, il y avait Tristesse Contemporaine…

Lire la suite…

Review #6 – Two Door Cinema Club @ Zenith, Paris

21 novembre 2012 Laisser un commentaire

Jeudi 15 Novembre, Two Door Cinema Club (qu’on vous a présenté ici) vient faire sa date parisienne dans une des plus grandes salles : le Zénith (oui celui que Dorothée remplissait 15 fois par an).

Alex Trimble, Kevin Baird et Sam Halliday (un lointain cousin nord-irlandais de Johnny) sont venus avec deux premières parties mais aussi d’un batteur pour les accompagner sur scène. Au menu, TDCC nous sert les tubes de Tourist History et de quoi se payer une bonne tranche de Beacon.

Lire la suite…

#19 – Forrest Gump

6 avril 2012 4 commentaires

Digitalism (featuring Julian Casablancas) in I Love You, Dude (2011)

 

« I Love You, Dude » est un album inspiré d’une bromance entre les deux musiciens de Digitalisim : Jence et Isi.

Mais qu’est-ce qu’une bromance ? La contraction entre Brother et Romance traduit une relation d’amitié forte entre deux hommes mêlant complicité et intimité tout en restant non-sexuelle. Ce type de relation a été popularisé par le show de CBS How I Met Your Mother et l’inénarrable Barney Stinson.

Julian Casablancas était en mâle d’amour avec ses potes de The Strokes au printemps 2011 alors que leur quatrième album tant attendu allait sortir. Les rumeurs les plus folles (pas follasses, hein on parle de bromance !) courraient, un peu comme Forrest Gump (je vous conseille l’article de DS sur Fortunate Son  au passage!).

Cependant la dernière rumeur a été vérifiée : leur album a été réalisé en deux fois, la partie instrumentale par le groupe sans Julian puis Julian sans le groupe pour enregistrer sa voix.  Entre temps il avait trouvé un peu de réconfort dans une bromance teutonne pour collaborer à cette chanson. La performance de Digitalism a été de le faire réellement chanter (on a déjà pu commenter son râle dans ces colonnes) mais aussi contribuer à l’écriture de la chanson.

Résultat, un croisement hybride entre rock newyorkais et résonnances électroteutonique (néologisme copyrighté par l’auteur de cet article) qui vous ravira les oreilles et les cœurs. And so you run !!

Let’s Rock Today(and Don’t Be Afraid To Love Your Friends Tomorrow)

LLLL

%d blogueurs aiment cette page :