Archive

Posts Tagged ‘Lynyrd Skynyrd’

#198 – I Will Wait

2 juillet 2013 1 commentaire

Mumford & Sons in Babel (2012)

 

A droite, M&S. A gauche, la bande de saltimbanques confédérés de Cold Mountain (2003), avec un certain… Jack White. Tous les chemins mènent au Rock.

Mesdemoiselles, mesdames, pour les raisons que je vais vous énoncer, je ne doute pas de votre ralliement à ma cause en fin d’article (exception faite des allergiques à la mandoline). Messieurs, sachez quant à vous que je vous vois venir d’ici avec vos gros sabots anti-boys band (dans sa plus pure définition, j’entends). Cette chanson est également pour vous, si vous lui donnez une chance. Enfin et surtout, cet hymne à l’amour patient, héritier moderne des ballades de Lynyrd Skynyrd et de l’audace de Bob Dylan (avouons-le, l’harmonica, c’était risqué), nécessite que vous laissiez de côté votre jalousie chronique et immuable vis-à-vis des groupes de jeunes hommes en fleur grattant les guitares dont le mojo auprès de la gente féminine est à vos yeux totalement incompréhensible. Après tout, ils ont les cheveux gras. Le bide, aussi. Et des goûts douteux en termes vestimentaires (à mi-chemin entre le clodo et le hipster). Mais ce Marcus Mumford et ses fils (adoptifs) méritent votre attention. Lire la suite…

#33 – Home

20 avril 2012 8 commentaires

Edward Sharpe and the Magnetic Zeros in Up from Below (2009)

Home, sweet Home… non pas « Alabama » comme aurait pu chanter Lynyrd Skynyrd et qui est aussi le premier mot de « Home » mais plutôt, Californie d’où est originaire leader du groupe Alex Ebert.

Alex Ebert est perché, n’ayons pas peur des mots ! Un mec qui développe le personnage d’Edward Sharpe tel un messie (non, pas le joueur du Barça) envoyé sur terre pour sauver les Hommes alors que lui-même est en plein trouble de sa propre identité, ça fait quand même un peu perché…. Lire la suite…