Archive

Posts Tagged ‘Live’

#269 – Whenever I Say Your Name

21 mai 2014 1 commentaire

Sting in Live In Berlin (2010)

Un violon, une voix, et plus rien ne compte…

Un violon pleure.

Le concert prend une tournure dramatique. Nous sommes transportés dans les paysages tragiques, auprès d’un jeune homme en larmes, aux côtés d’une veuve déposant sa rose.

Le violon hurle de douleur. Le public retient son souffle. Une note s’élève… C’est la dernière… Silence… Lire la suite…

Publicités
Catégories :00's, 10's, A Day In The Rock Étiquettes : , , , , ,

Review #10 – Let’s Rock Tonight #1 @ Le Cavern Club, Paris

18 juin 2013 1 commentaire

IMG_8244Ce 30 Mai 2013 sera à marquer d’une pierre blanche. En effet, c’est en cette date que s’est tenue la première soirée concerts organisée par le blog. L’objectif est simple : du rock, du fun, du live. Pour rendre cette soirée mémorable, beaucoup d’éléments étaient réunis. Tout le monde en tout cas les a bravé, puisque c’est sous un déluge quasi tropical que les premiers acteurs arrivent au Cavern. Mais venons-en au principal : deux étaient programmés : Outsiders, jeune formation Val d’Oisienne à consonance blues rock et The Black Electrics, power trio blues acéré et percutant.

Malgré les consignes drastiques en terme de niveau sonore (pas plus de 95db dans la salle. Pour vous donner une idée, une salle remplie de 80 personnes chacun discutant à volume raisonnable chiffre à 90 db. Ajoutez là dessus les guitares et les batteries, vous imaginez la limitation…), les deux groupes nous ont offert un spectacle des plus respectables. Tout en sincérité, humour et surtout talent, ils ont mis à leur pied la petite centaine de spectateurs dont l’expression des visages ne laissait guère de place au doute : tout le monde s’éclatait ! La bière coule à flot, les titres s’enchaînent les solos claquent (plus que les futs puisque les batteurs sont forcés de jouer avec des fagots, pour respecter les fameuses 95db), mettant en feu la cave voûtée du Cavern. 2h30 de concert plus tard, les soirée continue dans la joie et la bonne humeur, autour notamment d’un blind test de plus ou moins bon goût, organisé par le DJ local. Qu’à celà ne tienne, les plus hardcore (dont certains membres des groupes…) finiront à 4h du mat’, sourire naïvement alcoolisé mais complètement justifié.

Jetez un coup d’œil aux photos (merci Lauriane et Aurélie, vous avez géré !), elles parlent d’elles-mêmes.

Outsiders

The Black Electrics

Il y a des événements dans la vie qui agissent comme des éléments fondateurs d’une existence. Joy Division aurait-il existé si ce concert des Sex Pistols à Manchester en 1976 avait été annulé ? Combien de footballeurs ont vu naître leur vocation en voyant Platini soulever la Coupe d’Europe des Nations en 1984 ? Bruce Wayne serait-il devenu Batman sans le décès de ses parents ?  Bon, certes c’est farfelu, mais vous saisissez l’idée : Let’s Rock Tonight#1 restera gravée dans l’histoire du blog, à fortiori la notre. Alors, on se voit à la prochaine pour continuer d’écrire cette belle histoire ?

Review #3 Red Hot Chili Peppers @ Stade de France, Paris

6 juillet 2012 1 commentaire

Evening With Red Hot Chili Peppers

Samedi dernier, c’était le grand soir pour les Red Hot Chili Peppers (Savior déjà traitée par LRT) et le public d’un Stade de France quasi complet.

Arrivés sur scène après The Vaccines (chroniqués ici) et Tinariwen (non vu pour cause de soldes), le chanteur Anthony Kiedis, casquette sur la tête,  et ses acolytes ont débuté leur concert avec le premier titre de leur dernier opus, Monarchy Of Roses.

Enchainant rapidement avec Around The World et Dani California, les californiens ont eu un peu de mal au début à faire bouger un stade rempli mais bien (trop ?) grand. Lire la suite…

Review #2 (bis) Keane @ Le Casino de Paris, Paris

20 mai 2012 1 commentaire

Evening With Keane.

Trois ans déjà depuis mon dernier concert de Keane dans la fameuse salle du Sheperd’s Bush Empire de Londres, concert donné pour le 50ème anniversaire du mythique label Island Records (Bob Marley, U2 et Amy Winehouse). Un souvenir excellent qui, en tant que fan, me semblait de plus en plus vieux. Heureusement avec leur nouvel album Strangeland sorti la semaine dernière, les gars de Keane inaugurent leur tournée Européenne en France. Et ils ont choisi le Casino de Paris, jolie salle du 18e arrondissement pour jouer leur seule date française. Lire la suite…

Catégories :Review Étiquettes : , , , , , ,

Review #2 Keane @ Le Casino de Paris, Paris

20 mai 2012 1 commentaire

Evening With Keane

Mardi soir, c’était mon grand retour au Casino de Paris après 15 ans d’absence et mon premier concert parisien (Michel Jonasz et sa Boîte de Jazz, vous connaissez ?). C’était surtout le grand retour de Keane en France après la sortie de leur dernier album Strangeland le 7 mai dernier. Lire la suite…

Catégories :Review Étiquettes : , , , , ,

#19 – Forrest Gump

6 avril 2012 4 commentaires

Digitalism (featuring Julian Casablancas) in I Love You, Dude (2011)

 

« I Love You, Dude » est un album inspiré d’une bromance entre les deux musiciens de Digitalisim : Jence et Isi.

Mais qu’est-ce qu’une bromance ? La contraction entre Brother et Romance traduit une relation d’amitié forte entre deux hommes mêlant complicité et intimité tout en restant non-sexuelle. Ce type de relation a été popularisé par le show de CBS How I Met Your Mother et l’inénarrable Barney Stinson.

Julian Casablancas était en mâle d’amour avec ses potes de The Strokes au printemps 2011 alors que leur quatrième album tant attendu allait sortir. Les rumeurs les plus folles (pas follasses, hein on parle de bromance !) courraient, un peu comme Forrest Gump (je vous conseille l’article de DS sur Fortunate Son  au passage!).

Cependant la dernière rumeur a été vérifiée : leur album a été réalisé en deux fois, la partie instrumentale par le groupe sans Julian puis Julian sans le groupe pour enregistrer sa voix.  Entre temps il avait trouvé un peu de réconfort dans une bromance teutonne pour collaborer à cette chanson. La performance de Digitalism a été de le faire réellement chanter (on a déjà pu commenter son râle dans ces colonnes) mais aussi contribuer à l’écriture de la chanson.

Résultat, un croisement hybride entre rock newyorkais et résonnances électroteutonique (néologisme copyrighté par l’auteur de cet article) qui vous ravira les oreilles et les cœurs. And so you run !!

Let’s Rock Today(and Don’t Be Afraid To Love Your Friends Tomorrow)

LLLL