Archive

Posts Tagged ‘Joy Division’

#222 – Waiting For The Sirens’ Call

27 novembre 2013 1 commentaire

New Order in Waiting For The Sirens’ Call (2005)

 

Le Nouvel Ordre

La semaine dernière, j’étais sur un groupe de rock un peu sale. Cette semaine, virage à 180°. New Order, c’est la classe !

Un groupe dont la vie peut être divisée en 3 phases, ou du moins 3 événements marquants.

1- la formation. Ce n’est pas commun, mais New Order s’est créé sur les cendres de Joy Division et de son leader charismatique décédé, Ian Curtis. Certains se seraient arrêté (le mode Led Zeppelin), d’autres auraient continué comme si de rien n’était – ou presque (le mode ACDC). Eux ont fait les deux : les survivants Hook, Sumner et Morris enterrent Joy Division avec Curtis, recrutent la copine de Morris aux claviers et fondent ainsi New Order, une appellation on ne peut moins équivoque (quoi que, on leur prête un penchant néo nazi…)

Lire la suite…

Publicités

#221 – Daft Punk Is Playing At My House

25 novembre 2013 Laisser un commentaire

LCD Soundsystem in LCD Soundsystem (2005)

 

A ma gauche Arcade Fire, à ma droite James Murphy de LCD Soundsystem !!

Quels sont les points communs entre James Murphy, Daft Punk et Arcade Fire ?

A la lecture du titre de l’article trouver le lien entre LCD Sound System et Daft Punk n’est pas trop compliqué. Enfin j’ai mis un petit piège en mettant le nom de James Murphy, mais James Murphy est l’homme à tout faire de ce groupe ! Il compose, fait les instruments et réunit ses potes musicos pour les concerts. Faut dire ce n’est pas simple de faire tous les instruments en live.

En admiration devant la musique du duo electro-funk-pop français (comme moi ici), il est aussi admiratif des clips de Michel Gondry (Around The World) et Spike Jonze (Da Funk) s’en inspire fortement pour faire un hommage ironique aux clippers dans cette vidéo.   Et un point commun, un !

Lire la suite…

#100 – Love Will Tear Us Apart

19 juillet 2012 2 commentaires
Joy Division in Les Bains Douches 18 December 1979 (1980)
 
 
 
 
Cher public et fans LRT, voilà ce sont les vacances … pour vous et pour nous.  LRT est triste de faire une pause et de vous laisser dorer sans (bonne) musique pendant l’été. Pour ce centième article et pour vous remercier de votre soutien, une petite pépite de derrière les fagots Love Will Tear Us Apart, la première version live enregistrée à Paris. Pour ce centième article, l’équipe vous laisse découvrir les coulisses, pas toujours souriantes (mais toujours rock ‘n’ roll) de LRT, où se joue le destin du morceau du jour. Un article un peu spécial donc et qui réunit, devant vos yeux ébaubis, les six mains de la bande de « potorockologues ». Nous tenons évidemment à remercier nos contributeurs qui nous ont offert de beaux articles toute cette saison ! On vous dit donc « A la rentrée ! « . Et Let There Be Rock !

#47 – Golden Skans

4 mai 2012 3 commentaires

Klaxons  in Myths of the Near Future (2007)

Ah Golden Skans…Hymne de ma dernière année d’étude à Aix-en-Provence, où le soleil caressait ma peau et que je parcourais dans LA Mégane, les routes de Provence (restons logiques), fenêtres ouvertes (je n’avais pas la clim’), prêt à klaxonner à tout-va ou à faire des « ouhouohouhou » ridicules aux passants, juste pour signifier la joie que pouvait me procurer ce titre. Lire la suite…

#6 – Let’s Dance To Joy Division

24 mars 2012 3 commentaires

The Wombats in The Wombats Proudly Present: A Guide to Love, Loss & Desperation (2007)

Il fut un temps où nous trainions nos guêtres avec mon acolyte Matt sur le dancefloor de 42nd street, une boite branchée indie rock de Manchester. Lors d’un week-end « mancunian revival » et un passage obligé dans ce bon nightclub, en plus de prendre une claque à base de Vodbull (je vous laisse deviner le sens de la contraction), j’ai pris une claque musicale… Après deux mesures de ce morceau, que dis-je, deux notes, l’ensemble de la boîte était devenu hystérique. Les filles criaient, les brits beuglaient (je sais bien que le Brit n’est pas un animal, mais en soirée…) et les lattes du parquet étaient devenues élastiques sous la pression des sauts -presque- légers. Tout était réuni pour vous entrainer à partager un hymne générationnel, un vrai.

Cette chanson est inspirée d’une anecdote du chanteur Matthew Murphy. Lors d’une soirée au Bateau à Liverpool, le DJ passa le très déprimant « Love Will Tear Us Apart » de Joy Division qui eut le résultat inattendu de lancer la soirée. Au final, le même effet spécial que « Let’s Dance to Joy Division » à 42nd street…

Let’s Rock Today (and Let’s Dance To The Wombats Tomorrow)

LLLL

LR : Il y a plusieurs références à Joy Division dans les paroles de la chanson en particulier, « Let the love tear us apart ».

LR2 : Si jamais vous pensez allez voir The Wombats en concert (et je vous le conseille vraiment, c’est un vrai groupe de Live), faites attention car cela peut cacher un concert de Julien Doré (encore une autre anedocte).