Archive

Posts Tagged ‘Jimmy Page’

#3 – Black Cab Society

15 octobre 2013 Laisser un commentaire
les 5 roues du BCS !

Les 5 roues du BCS !

Pour le troisième opus de sa rubrique « Découvertes », Let’s Rock Today continue l’aventure avec un nouveau « petit » groupe : Black Cab Society. Soulignez les guillemets autour du qualificatif « petit » car comment pouvons-nous affubler ce « petit » à Black Cab Society, un groupe qui a déjà sorti en 2012 un excellent premier double EP « Don’t Walk Out of the Line » (disponible sur Deezer ici) et qui vous présente leur premier clip Steve McQueen à l’esthétique et à la réalisation qu’aucun « grand » groupe ne renierait.

En fait, selon nous, la seule différence marquante entre un « petit » et un « grand » groupe est la notoriété, comme a pu l’expliquer DS dans cet excellent article sur Travis. Et c’est dorénavant la modeste contribution de LRT que de mettre la lumière sur ces groupes qu’on aime.

Alors lors d’un samedi après-midi de début d’automne, 2/3 de LRT ont pris plaisir à rencontrer, apprécier et découvrir les Black Cab Society.

 

Introducing Black Cab Society

Pour commencer cette après-midi en leur compagnie, nous avons été cordialement été invités à participer à leur répétition (on était un peu les filles d' »Hélène et les Garçons ») précédant leur concert du soir à « La Dame de Canton ». Lire la suite…

#167 – Since I’ve Been Loving You

Led Zeppelin in Led Zeppelin III (1970)

 

Jimmy Page et Robert PlantLa première fois reste toujours gravée dans un coin de l’esprit. Qu’elle soit désastreuse ou magique, la première fois reste et restera un souvenir impérissable, traversant les âges, malgré toutes les autres expériences qui lui auront succédée.

Nous sommes en juillet 2002, juste après mes épreuves de Bac. A l’époque j’avais 17 ans, et je ne connaissais rien à la vie : je n’avais jamais goûté à l’amour charnel, je n’avais jamais eu de guitare entre les mains, je n’avais jamais chanté dans un micro, je n’avais pas encore mis les pieds dans une résidence étudiante. Mais surtout… Je n’avais jamais écouté Led Zeppelin. Bref, j’étais neuf, vierge de tout.

Lire la suite…

#144 – Prélude, Op. 28, No.4

8 février 2013 2 commentaires

Chopin by Jimmy Page

 

Alors, heureux ?

L’horloge affiche 01:30. Il est bien tard. Enfoncés dans leurs matelas Rocklopillo,  un vieux vinyl des Stones en guise de doudou (run run), les rockologues tout mignon dorment sagement. Comme chaque nuit, leurs rêves les mènent en Rockland, terre sacrée que seuls quelques rares élus ont le droit de fouler. Au détour d’un chemin, voilà qu’ils croisent la fée Ronettes échangeant sa baguette contre celles d’une bonne âme barbue prénommée John. Non loin de là,  dans un vaste champs de Strawberry aux senteurs d’esprits adolescents, Madame Gibson passe un merveilleux accord avec Monsieur Fender. Pendant quelques heures encore, ils continueront de flotter aux côtés des coeurs solitaires du Sergent Poivre dans ce monde où plus rien ne compte que le bon vieux son du rock ‘n’ roll !

Ils ne se doutent pas que de son côté, un vieux roublard fanatique, frustré loin de ces mirifiques contrées, va encore frapper un vilain coup. Un réveil difficile les attend, croyez-moi ! Tsitsitsitsitstsiiiii [ndlrt : rire sardonique de moi-même].

Vous, lecteurs avertis, avez depuis longtemps compris que le morceau du jour ne ressemble à aucun autre. Lire la suite…

#66 – Time To Pretend

23 mai 2012 4 commentaires

MGMT in Oracular Spectacular (2007)

 

Juin 2008. Blue-Ray et son équipe de France sont qualifiés pour l’Euro de Foot en SuissAutriche.

D’habitude TF1 nous sert des extraits de bandes originales pour la messe dominicale qu’est Téléfoot :

– Godzilla et son Come with Me du bon vieux Puff Daddy (renommé depuis P.Diddy) qui rappe sur les samples de Jimmy Page de l’incroyable Kashmir de Led Zeppelin. Voici les extraits musicaux, faites vos jeux : Puff vs Led Zep ! Mon choix est déjà fait… et non ce n’est pas Puff.

– Kill Bill et Battle without Honor or Humanity du rocker japonais Tomoyasu Hotei (rien à voir avec les choucroutes de Tokio Hotel mais on aurait tellement aimé que le Bill de Tarantino soit celui du groupe allemand). J’entends déjà les rires gras et moqueurs à propos du rocker japonais… Jetez un œil à ce live, ca devrait vous calmer pour un moment et vous apprendre le respect, petits scarabées.

Ne vous inquiétez pas je m’éparpille un peu, mais j’arrive à MGMT…

Lire la suite…

#44 – You Really Got Me

1 mai 2012 2 commentaires

Kinks in Kinks (1964)

 

1964, Angleterre. A l’époque les différents groupes étaient autant focalisés sur la quantité que sur la qualité, les singles étaient au moins aussi importants que les albums et l’objectif était simple : conquérir les States ! Et c’est une des caractéristiques principales de notre chanson du jour.

Lire la suite…

#39 – Communication Breakdown

26 avril 2012 6 commentaires

Led Zeppelin in Led Zeppelin (1969)

 

Nous continuons ici le chapitre ‘Hard Rock/Métal : les grands débuts‘ de « l’encyclopédie – avec un petit « e », pour l’instant – LRT » puisqu’après Ozzy et son Black Sabbath, nous vous proposons l’écoute et l’étude (dans le sens très humble du terme…) d’un autre pionnier de ce genre à part : Communication Breakdown, by Led Zep. Bon, dit comme ça, ça fait un peu Flower by Kenzo, mais je vous jure qu’on est loin des froufrous et des paillettes.

Lire la suite…