Archive

Posts Tagged ‘Indie Pop’

#206 – So Sorry

11 octobre 2013 Laisser un commentaire

Feist in The Reminder (2007)

 

So Groovy

Je suis si désolé…

La phrase sonne mal en français, n’est-ce pas. On dira plutôt dans notre idiome alambiqué : « j’ai le coeur brisé, le regard gêné et l’âme navrée, soyez donc indulgents… ». Car oui, ce « so sorry » contient tout ça : un aveu de faiblesse et la prière d’être pardonné. L’anglais est moins poétique mais tellement plus direct.

En voilà une belle punchline pour cette soirée mélancolique. Oui, je suis « so sorry’ et pis c’est tout. « So sorry » de vous abandonner et « so sorry » de laisser mes deux comparses parsemer le monde de rock sans moi. Je vais mettre des parenthèses à (l’aventure LRT) et des pointillés à mes futurs… contributions…   Bref, ce n’est pas la feist…

Ok, ce n’est même pas un adieu, à peine un au revoir. J’en fais des caisses… Je tire sur la corde… Vous avez raison : Let’s Rock Today !

Et puis c’est Feist qui est à l’honneur aujourd’hui. Elle au moins sait rester discrète. Pas de caisse et quelques frôlements de cordes. Si léger. Si juste. So perfect. Lire la suite…

Publicités
Catégories :00's, A Day In The Rock Étiquettes : , , , ,

#156 – Naive

The Kooks in Inside In/Inside Out (2006)

Le Kooks est parti tout seul.

J’aime bien les chanteurs à midinettes (j’aime bien les midinettes aussi). Enfin ceux qui percent et qui ont du talent. Je ne te parle pas du blaireau, qui l’été, sur la plage au coin d’un feu sauvage, joue trois accords en brayant « youreu maille weunderwaaaaal ». Oui celui-la même qui a embarqué ta petite copine, ton amour de vacances comme braillerait Luc Rippert. Lire la suite…

#93 – Animal

3 juillet 2012 5 commentaires

Miike Snow in Miike Snow (2009)

 

Winter is coming. Heureusement, Jon Snow et ses camarades de la garde de la nuit sont la pour repousser les assaillants au delà du mur. Euh… Ce n’est pas Jon Snow, la chronique c’est Miike Snow ! Quel con… Oui Miike avec deux i. Comme dans Miike. Et c’était mon coup de coeur de l’hiver 2010 (ouf je retombe sur mes pattes d’Animal). Lire la suite…

#63 – I Follow Rivers

20 mai 2012 5 commentaires

Lykke Li in Wounded Rhymes (2011)

I like Lykke Li.

Il n’y a rien à faire, j’adore cette chanson et je ne peux m’empêcher d’écrire sur ces 3 minutes et 48 secondes d’extase pop-folk-rock. J’ai pris le parti de vous partager la version de l’album qui est au final la moins connue, la faute à un magicien belge, DJ de profession : Stephen Fasano, connu sous le nom de The Magician (ne vous affolez pas, elle est là, la version que vous connaissez tous).

Je dois tristement l’avouer, j’ai découvert la version originale après ce remix qui l’a propulsé en tête des charts et a fait connaître Lykke Li (prononcez likili) au grand public (C’est moche, je fais parti du grand public… je ne m’en remets pas). Maintenant, la demoiselle enflamme les dancefloors du monde entier pourtant, elle ne ressemble en rien à David Guetta mais pour des millions de personnes, les compositions de Lykke Li riment désormais avec musique électronique… Quand je vous dis que c’est moche… Heureusement LRT est là pour rectifier le tir !

Lire la suite…

#60 – We’re From Barcelona

17 mai 2012 5 commentaires

I’m from Barcelona  in Let Me Introduce My Friends (2006)

 

Je continue la série « j’aime les groupes de musicos perchés qui font de la musique enjouée avec plein de potos». Après avoir accueilli dans ces colonnes, les Canadiens d’Arcade Fire et les Ricains d’Eward Sharpe and the Magnetic Zeros: voici les Suédois de « I’m from Barcelona ». Logique me direz-vous pour des Suédois, Barcelona étant bien entendu à côté de Stockholm, à 4 petites heures de Volvo volante (ou Volvolante).

La Suède en dehors de son système social ô combien vanté en Europe, n’a jamais été autant populaire dans le monde que depuis la publication de la trilogie « Millenium » de Stieg Larsson où il truffe ses romans de référence à Ikea, Ericsonn, Tetra Pak et autre Saab. Lire la suite…