Archive

Archive for the ‘90’s’ Category

#268 – Free As A Bird

The Beatles in Anthology 1 (1995)

 

Free as a Bird

Non, je ne vous parle pas aujourd’hui du plus grand monument du rock sudiste (Free Bird de Lynyrd Skynyrd pour ceux que j’aurais déjà perdu), mais bien de la chanson des Beatles, sortie en… 1995. Quoi ? On nous aurait menti ? John Lennon ne serait pas mort assassiné un triste jour de décembre 1980 par le terrible Marc Chapman ?

On se calme ! Il s’agit bien évidemment d’une chanson posthume du groupe. Lors de la sortie de la fameuse Anthology, Paul, George et Ringo eurent l’excellente idée de contacter Yoko Ono dans l’espoir de retrouver quelques démos exploitables de John, afin d’en réenregistrer la musique et quelques paroles et d’en faire une nouvelle chanson. Mais si cette anecdote vous intéresse, je vous invite à ouvrir dans un nouvel onglet ce petit article également écrit de mes mains ! Lire la suite…

Publicités

#245 – My Big Mouth

5 mars 2014 2 commentaires

Oasis in Be Here Now (1997)

Be-Here-NowLa semaine dernière, l’annonce est tombée et les détails sont apparus (à Benoît et aux autres), Oasis va bien ré-éditer ses 3 premiers albums. Une opération remasterisation baptisée Chasing The Sun (certainement en hommage à Slide Away, une des plus belles pépites made in Gallagher) qui commence dès le 19 Mai avec la sortie en divers formats de Definitely Maybe millésime 2014. Si la production Owen Morris est entrée dans la légende, il est bon de se demander ce qu’apportera réellement cette remasterisation. Car comme a récemment Twitté Liam : ‘You can’t remaster something that’s already been mastered’. Fair enough. Mais ce sera au moins l’occasion de s’acheter les vinyles de ces albums, graal ultime pour tout fan d’Oasis qui se respecte (le marché de l’occase sur les LP des ninetees est extrêmement favorable à l’offre !)

3 albums d’Oasis sont à ranger dans la boite « années 90 » : Definitely Maybe donc (vous suivez…), (What’s the Story) Morning Glory? et Be Here Now. C’est ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui. Car s’il y a bien un lbum d’Oasis qu’il est bon de mépriser, c’est celui-ci. Du moins, c’est ce que les groupies des lads de Manchester se plaisent à dire. Car au final, Be Here Now est et restera le meilleur Opus des carrières des frères Gallagher. Les vrais le savent. Et vous aussi, maintenant vous saurez…

Lire la suite…

#240 – The Day We Caught The Train

13 février 2014 Laisser un commentaire

Ocean Coulour Scene in Moseley Shoals (1996)

OCS
Je ne vais pas me cacher bien longtemps, ce post n’a rien à voir avec la série The Smiths entreprise il y a de ça 2 semaines. Ne vous en faites pas, elle sera poursuivie bien rapidement (comprendre : la semaine prochaine). Mais ce qui m’est arrivé hier, ce qui fait que cet article existe, et également ce qui fait qu’il est posté en retard, mérite une petite mise en lumière. En effet, hier, j’ai pris le train. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’heureusement que j’aime ça, le train. Car hier, j’en ai bouffé (j’aurai au moins bouffé quelque chose…). Merci la SNCF… Lire la suite…

#239 – Novocaine for the Soul

10 février 2014 Laisser un commentaire

Eels in Beautiful Freak (1996)

 

Le petit farfadet qui fait peur…

La malédiction du concert…

Qu’est-ce que cette malédiction ? C’est bien simple, on connaît tous un artiste pour une chanson qu’on aime, qu’on chérit plus que tout. Parfois même, on ne connait qu’UNE chanson du groupe, rien qu’une… C’est a dire qu’on ne connait pas leur univers, ni leur genre de musique, ni la composition du groupe et encore moins leur histoire. Mais cependant on vient les voir par occasion ou parce qu’on kiffe vraiment cette p*@#%$ de chanson…

Tu me vois venir a 5 kilomètres à la ronde avec mon expérience maudite de Eels…

Lire la suite…

#236 – Teardrop

27 janvier 2014 2 commentaires

Massive Attack in Mezzanine (1998)

 

Faites sonner la larme !

Teardrop. Je pense que Massive Attack ne pouvait pas trouver mieux comme titre pour une chanson qui fait larmoyer.

Une attaque massive sur le nerf optique qui déclenche la larme, perlant du coin de l’œil jusqu’à la lèvre supérieure. Cette même goutte qui vient délicatement humidifier votre commissure et déposer son goût légèrement salé afin de vous rappeler que pleurer devant quelqu’un, ce n’est finalement pas la mer à boire.

Lire la suite…

#232 – Colorblind

13 janvier 2014 5 commentaires

Counting Crows in This Desert Life (1999)

 

Sarah Michelle, si tu pleures je suis là pour te réconforter !

La semaine dernière, j’ai sorti les mouchoirs. Et j’ai pleuré… Pourquoi ? Parce que je n’avais aucun commentaire sur mon article alors qu’il y’a quand même 20€ d’abonnement Deezer à gagner ! Allez je vous donne carte blanche, faites-moi pleurer. Cette semaine, je me suis senti si seul. Si abandonné de tous… Un peu comme Sarah Michelle Gellar dans Cruel Intentions (voir ci-contre). Enfin c’est aussi de sa faute car elle en a fait voir de toutes les couleurs  à ses petits camarades. J’ai déjà évoqué la bande originale de ce film dans mon article sur The Verve et je viens y piocher à nouveau une chanson qui vous fait broyer du noir : Colorblind de Counting Crows.

Lire la suite…

#227 – Into Dust

16 décembre 2013 11 commentaires

Mazzy Star in So Tonight That I Might See (1993)

 

Pleurez un bon coup en musique !

L’année dernière on s’était amusé chez LRT à écrire des articles sous forme de séries. On en avait de toutes sortes : les groupes écossais, les chansons de Guitar Hero, le garage rock de Détroit (non pas le nouveau groupe de Bertrand Cantat) et j’en passe et des meilleures.

J’ai envie d’en relancer une petite pour le dernier article de l’année, la loi des séries permettra de faire le trait d’union pour vous retrouver en 2014.
Après avoir lancé la vidéo et à l’écoute des premières notes, vous venez de vous rendre compte que cela ne respirait pas la joie de vivre… Cette série sera « les chansons trop tristes mais qui sont quand même trop belles que du coup on les écoute en boucle ».

Lire la suite…