Archive

Archives d’Auteur

#219 – Sweet Child O’ Mine

20 novembre 2013 Laisser un commentaire

Guns N’ Roses in Appetite For Destruction (1987)

 

16 ans fut pour moi l’âge de la première crise identitaire de ma vie. Du premier jean troué coupé avec des ciseaux aux premiers essais maquillage douteux, l’adolescence n’était que le début de la quête existentielle qui pose tant problème : Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? Si je ne me posais pas la question littéralement, il était évident que je cherchais une identité, un univers auquel je pouvais me rattacher. Je n’avais pas de passion, pas de motivation spéciale. Pendant que la conseillère d’orientation me demandait si je préférais l’économie ou la philosophie (ni l’un ni l’autre, à ce propos…), mes seuls soucis étaient de savoir si on me refuserait à la caisse avec un pack de bière premier prix. Je ne savais pas quoi faire plus tard, et j’avais le temps.  Jusqu’au jour où j’ai écouté Sweet Child O’Mine des Guns’N’Roses. Depuis, j’ai toujours été sûre une chose. J’étais née pour le rock. Lire la suite…

#209 – Ride On

18 octobre 2013 1 commentaire

AC/DC in Dirty Deeds Done Dirt Cheap (1976)

 

acdc photo_3Dans les années 70, ils sont un OVNI au milieu des prolétaires punk anglais. Etiqueté rock punk, mouvement musical influent oblige, AC/DC se voit laminé par les critiques à la sortie de High Voltage, leur premier album connu du grand public. Mais bien vite, la bande à Bon Scott, qui n’est pas du genre à se laisser faire, trouve son public, et sortira les titres les plus emblématiques du rock, comme Highway To Hell, ou après la mort de « Bonnie » en 1979, Hell’s Bells… Back In Black, l’album-hommage au défunt chanteur, est le deuxième album le plus vendu au monde, juste derrière Thriller. AC/DC, c’est un peu la genèse du roots rock, celui qui tâche, celui qui ne ment pas. A trop faire dans le stéréotype, on a tendance à associer AC/DC à la bière, à un Brian Jonhson un peu gras avec son béret, et à des fans beauf à motos. Méprise, pourtant ! Plus qu’un groupe de hard rock, les australo-écossais font dans le hard blues, ainsi la nuance est de taille. Parce que les membres de AC/DC sont avant tout des fanatiques du blues et s’en inspirent largement. Lire la suite…