Accueil > 00's, 10's, A Day In The Rock > #269 – Whenever I Say Your Name

#269 – Whenever I Say Your Name

Sting in Live In Berlin (2010)

Un violon, une voix, et plus rien ne compte…

Un violon pleure.

Le concert prend une tournure dramatique. Nous sommes transportés dans les paysages tragiques, auprès d’un jeune homme en larmes, aux côtés d’une veuve déposant sa rose.

Le violon hurle de douleur. Le public retient son souffle. Une note s’élève… C’est la dernière… Silence…

…Sting prend le relais. L’orchestre le suit. La tension retombe. Le public peut respirer. Il applaudit de soulagement et de plaisir. Le morceau peut commencer.

Et le miracle s’accomplit

L’accompagnement est maintenant doux et mélodieux. Les voix reprennent l’histoire d’amour là où le violon l’avait laissée, et nous la racontent, dans le détail et posément. Sting ne joue pas. Il a vraiment quelque chose à nous dire. Ils ont quelque chose à nous dire. Jo Lawry est là aussi, et cette histoire d’amour elle l’a vécue aussi, à sa façon.

Le couple de voix se marie pour nous raconter la même histoire en deux teintes. Un tableau bichromatique. On ne peut qu’admirer cet alliage unique de textures et de couleurs. La voix érodée de l’un se coule dans le miel de l’autre. Jo offre sa subtilité, Sting sa force. Elle apporte la précision, il crée la profondeur.

Et les deux s’envolent par-dessus la tragédie à cordes que nous avait laissé entrevoir le violoniste. Nous avons quitté le gouffre romantique, enfilé les ailes des anges, pour voler hors du temps et des hommes. Le public décolle. Irrésistiblement.

Voici comment la magie peut opérer sur scène. Même devant mon écran, j’ai vécu ce soulèvement de l’âme. La musique de Sting est propice à ce genre d’extase mystique. Mélange raffiné de genres, puisant intelligemment dans le classique, le jazzy, le rock. Quand elle trouve le juste équilibre, elle s’élève et côtoie le sacré.

La révélation

J’ai longtemps cru que cette chanson était justement un échec question dosage. Contrairement à It’s Probably Me, Fragile ou Shape of My Heart, Whenever I Say Your Name n’avait pas su m’envoûter. Pourquoi ? Je ne l’ai compris qu’en écoutant la version du jour.

Un problème de couleur. La voix de Mary J. Blige et celle de Sting sont comme deux couleurs complémentaires : mélangées elles produisent un gris neutre, banal, insipide. Elles s’annulent. Au point d’effacer le reste : la complexité de la composition, l’arrangement moderne, les harmonies étonnantes, et le chemin lumineux que prend la chanson.

Il lui a fallu un concert pour renaître et laisser découvrir toutes ses merveilles. Amoureux, j’ai alors succombé à mes pratiques obsessionnelles et réécouté mille et une fois le morceau, en boucle et sans ménagement. Chaque détail est alors apparu à sa juste place, chaque invention Stingesque offrant sa juste mesure. Et l’oeuvre a soudain repris les couleurs et l’ampleur qu’elle méritait.

Sting n’avait rien loupé. La potion n’était pas prête.Il lui avait manqué une clé, à l’époque. Une clé pour ouvrir son coffre aux trésors. Une clé pour ressuscité son oeuvre. Et cette clé était une voix.

Une voix divine, venue d’ailleurs. Une voix qui se révèle et qui révèle. Une révélation en somme. Ecoutez-LA, peuple impie, et vous croierez.

Let’s Rock Today (and Choose Your Voice Tomorrow)

DS

LR : Encore une histoire de cordes vocales qui ressuscitent une sublime chanson de Sting avec cet autre duo magique : Fragile.

Publicités
Catégories :00's, 10's, A Day In The Rock Étiquettes : , , , , ,
  1. 3 février 2015 à 08:06

    Great update towards the infographic, Brian! Your quest is definitely considerably treasured and provides people SEMs a new preventing opportunity up against the incorrect facts surrounding the internet that will obtains was terrible directly into Google places (formarly local business center).
    tbdress http://www.tbdress.cc

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s