Accueil > 00's, A Day In The Rock > #249 – Your Wish

#249 – Your Wish

Talisco in EP n°1 (sortie de l’album en mai 2014)

« Mais non ?! » 

Faut pas le prendre comme ça !

Etrange comme la langue parlée charie régulièrement et sans prévenir une nouvelle mode lexicale. Par sa simplicité et ses sonorités rondes, le « Mais non ? » a fini de séduire son monde. Pour le pratiquer c’est très simple : lancez une rapide syncope du « mais » avec prolongation à l’envie du « non » final (accompagnées si possible de gros yeux de merlan frit ? – comment ça on ne dit plus « merlan frit » depuis des lustres ? – comment ça on ne dit plus « des lustres » depuis belle lurette ? – etc.).

Arboré discrètement par certains early adopters au sein des cercles intimes, le syntagme a traversé les couches sociales, adopté par des influenceurs de tous bords et désormais seule bonne manière de marquer l’étonnement en public pour qui veut être dans le coup. Terminé les « Ah bon ? », « Tu déconnes ? », C’est une blague ? », et autre « Bigre ! » qui ponctuaient précédemment nos abasourdissements.

Peut-être y a-t-il de mystiques raisons qui viendraient expliquer l’avènement actuel du « mais non » ?  Au coeur des temps obscurs, notre nouveau moyen-âge y a sans doute vu un premier pas vers l’ère lumineuse du « mais si » ? Mystère de la sémantique appliquée…

Ce petit interlude n’a pour ainsi dire aucun lien avec le morceau du jour. Mais n’ayant pas grand chose à en dire, il fallait bien tricoter (on ne dit plus « broder » depuis aujourd’hui). D’ailleurs, à ma prochaine incartade, j’analyserai pour vous l’origine d’une expression qui revient en force : « avaler une couleuvre ».

Mais ne faites pas ses yeux consternés ! Si devant votre écran certains s’exclament déjà « Mais non ?! », et vouent aux gémonies LRT et toute sa clique de détraqués, laissez-moi encore une chance. Je vais bientôt parler de la chanson…

Le lecteur avisé (et patient) aura sans doute exprimé un « Mais non ?! » légèrement différent. Celui de la surprise indulgente devant l’année de sortie du morceau : 2014 ! Mais si vous êtes un lecteur avisé vous savez bien que je suis malade, complètement malade. Une crève qui me rend tout chose. Me fait écouter et écrire tout et n’importe quoi. Jusqu’à marcher en somnambule sur les plates-bandes de LLLL. La reconstruction du coeur de rocker ne se fait pas en un jour…

Comme mon introduction, mon choix du jour s’est donc fait sur un coup de folie fiévreuse. Alors que je zappais nerveusement, je tombe sur un Taratata inespéré. Nagui (que je maudis) annonce Talisco. Entre Calypso et Tabasco, le nom accroche. Le son démarre. C’est frais, electro-pop, un peu barbu mais pas trop, et ça ne blesse pas mes tympans. Tout-à-fait ce qu’il me fallait pour poursuivre sereinement ma cure de réintoxication.

Ni une, ni deux, je décide d’en faire mon prochain article. Problème : je n’ai rien à dire de plus sur cette chanson roucoulante et qui reste en tête sans lui faire trop de mal. Des français qui savent composer de l’electro-pop, placer une voix rocailleuse devant des choeurs légers, saupoudrer d’un brin de guitare folk, ce n’est plus vraiment une surprise. Mais c’est toujours agréable de rajouter à sa playlist « détendu du slip » quelques nouveautés. Les autres titres de l’EP sont dans la même veine, et ne pourront pas décevoir. A écouter pour sa modération.

C’est tout pour moi. (Mais si !)

Let’s Rock Today (and « Mais Non ! » Tomorrow)

DS

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 28 mars 2014 à 07:32

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s