Accueil > 10's, A Day In The Rock > #248 – I’m Coming For You

#248 – I’m Coming For You

Triggerfinger in All This Dancin’ Around (2010)

What else...

What else…

L’inspiration revient peu à peu. C’est dur, mais elle revient. Mais c’est dur. Cette fois, elle vient de Belgique. Ce beau (mais plat. Mais beau) pays est certes moins bien loti que notre France chérie en terme de gastronomie, tourisme ou météo (oui. Même pour la météo…), mais un des domaines sur lequelles il nous mettent une belle branlée, c’est le footb… Non je déconne. Faut pas pousser. C’est le rock !

J’ai un rapport assez singulier avec la Belgique. Déjà parce que je viens d’un coin qui leur est voisin (je sais qu’à ce moment vous vous dites que mon enfance a du être difficile…). Ensuite parce que ma soeur (coucou Marina) y a étudié et y habite désormais (là vous vous dites que, pour en arriver là, son enfance a dû être encore plus dure que la mienne). Enfin parce que j’adore les plages d’Oostende (ironie…) les tartines et la bière d’Orval (pas d’ironie) et surtout… Surtout… Les brésiliennes. Mais version tartes.

Revenons-en à nos moutons (belges). Je gardais ce groupe, découvert à Arras en 2011, sous le coude. Celui qui me les a présenté n’est autre que mon beauf, belge de son état (je sais… C’est dur… Mais je reste fort dans cette épreuve), fan de très bonne musique et compagnon fidèle de mes derniers Rock En Seine, m’avait promis de nous faire, pour LRT, une série « rock du plat pays ». Bon, étant donné qu’il y a prescription et que je n’ai toujours rien vu venir (et biiiiiim), je lui grille la politesse et vous offre donc sur un plateau le plus grand groupe de stoner made in Vlaams Gewest. Rien que ça.

Triggerfinger sont 3, et ils tabassent. Ils sont donc un Power Trio (rien à voir avec les fumeurs de chichon). Et dès les premières notes d’I’m Coming For You, on comprend que cette définition n’est pas usurpée. Un son lourd, gras, sourd, provoqué notamment par la demi caisse de Ruben Block (pas flamand pour rien…), sorte de croisement entre Goerge Clooney pour le poivre et sel et Nick Cave pour la coupe de cheveux et les costards, et le mattraquage de Mario Goosens qui, loin d’être manchot, se permet même de remettre au goût du jour les solos de batteries en milieu de set.
Un cocktail que ne renieraient pas des groupes comme le Black Rebel Motorcycle Club, eux aussi adeptes des demi caisses (et je parle bien des guitares, car niveau descente, je pense qu’aucun d’entre eux ne se contente de demi…) ou même, allez j’ose les citer, les Queens Of The Stone Age.

Petite anecdote qui va faire plaisir à mon copain LLLL – même si je lui ai déjà fait la primeur de la news il y a quelques mois : Triggerfinger a presque réussi à me faire apprécier le tube planétaire de Lykke Li, I Follow Rivers, duquel il était tombé amoureux. Je sens que mes plus grands fans (sic) sont effrayés. « Comment ? Qu’est-ce que j’apprends ? », Matt est devenu fan de pop ? Calme. Calme. Je n’ai pas changé de bord. Mais me faire apprécier l’oeuvre de la bimbo suédoise relève de l’exploit. A consommer sans modération, et c’est ici.

Un vrai coup de coeur donc, ces belges. Et un vrai crève coeur aussi puisque je vais rater leur passage au Trianon de Paris, le 26 Mars. Il reste des places. N’hésitez même pas une demi seconde. Il me reste à espérer leur présence à Rock En Seine. Et comme ils ont un album à défendre (By Absence Of The Sun sortira en Avril), je suis loin de l’utopie !

Let’s Rock Today (and Love Belgium Tomorrow)

Matt

LR : Si vous aimez l’article (ou l’artiste ça marche aussi), retrouvez sur Deezer un des albums qui me fait aimer la Belgique.

Advertisements
  1. Thib's
    15 mars 2014 à 21:49

    Je les ai découverts en janvier par hasard sur Youtube ! Quelle claque et quelle classe! Vive l’Orval,le Rock Belge, Arno et Adamo !
    Ils seront au Main Square…


  2. Marina
    12 mars 2014 à 21:32

    Magnifique cet article ! 😉
    Et s’ils pouvaient être à RES, ce serait au top !

    P.S : j’assume totalement mon enfance « difficile » (oui mon grand frère était assez dur avec moi 😉 et mon lieu de vie actuel ! (Contrairement à mon lieu de travail)

    • 13 mars 2014 à 14:09

      Ah bon tu travailles où ? Et c’est qui ton frère que je lui remonte les bretelles ???

  1. 7 avril 2014 à 08:27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s