Accueil > 90's, A Day In The Rock > #240 – The Day We Caught The Train

#240 – The Day We Caught The Train

Ocean Coulour Scene in Moseley Shoals (1996)

OCS
Je ne vais pas me cacher bien longtemps, ce post n’a rien à voir avec la série The Smiths entreprise il y a de ça 2 semaines. Ne vous en faites pas, elle sera poursuivie bien rapidement (comprendre : la semaine prochaine). Mais ce qui m’est arrivé hier, ce qui fait que cet article existe, et également ce qui fait qu’il est posté en retard, mérite une petite mise en lumière. En effet, hier, j’ai pris le train. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’heureusement que j’aime ça, le train. Car hier, j’en ai bouffé (j’aurai au moins bouffé quelque chose…). Merci la SNCF…
Hier donc, j’ai pris le train. Le titre de la chanson vous aura quand même bien mis sur la voie (humour…). Effectivement, je revenais d’un court mais intense (mais court) week-end de ski à Avoriaz (pour info, les locaux ne prononcent pas le Z…). Qui dit station de ski dit grosse mission pour revenir en train. La légende s’est confirmée. Et s’est même magnifiée, grace à la magie de la SNCF.Non mais franchement, on m’avait dit qu’à la SNCF la gestion des cailloux dans la chaussure (métaphore…) était cahotique, mais là… Entre les attentes non expliquées (ou presque, j’abuse : « problème sur un passage à niveau ») dans un train coincé en gare et distribution de boites SNCF Assistance pour nous éviter de tous mourir de faim (et au contraire nous faire mourir de la tourista : GoogleImagez ‘SNCF Assistance’ et jugez par vous même), on est déjà bien barré.Alors quand on ajoute par là dessus un remplacement d’un billet TGV 1e classe de 2h50 (avec un vrai repas inclus !!) par un joli matelas 50cm de large et 8h de trajet, là je dis chapeau. Bon, je me plains d’aise parce que ils nous ont quand quand même fournis une paire de bouchons d’oreille, une lingette rafraichissante et un mouchoir (pour pleurer, certainement). Le tout en attendant presque un remerciement de notre part, pour nous avoir dépatouillé de cette situation…

Le seul merci que je leur donnerai, ce sera de m’avoir donné l’idée (via LLLL que je remercie) de vous faire écouter un autre groupe phare de la période britpop nintees, un groupe plébiscité par la critique, les acheteurs de CD anglais et Noel Gallagher qui ne s’est pas fait prier pour les inviter à faires certaines de leurs premières parties en 95-96, soit la période de grâce d’Oasis. Not Bad.

Let’s Rock Today (and Take The Plane Tomorrow)

Matt

LR : Si vous aimez l’article (ou l’artiste ça marche aussi), retrouvez sur Deezer Moseley Shoals, l’album qui a fait kiffer Noel Gallagher.

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s