Accueil > 00's, A Day In The Rock, Rock Legend > #238 – First Of The Gang To Die

#238 – First Of The Gang To Die

Morrissey in Years You Are The Quarry (2004)

Une banane à rendre jaloux Dick Rivers...

Une banane à rendre jaloux Dick Rivers…

La loi des séries revient ! On vous a habitué, plus ou moins récemment, à vous proposer des titres suivant un thème ou une lignée bien précis. LLLL nous a gratifié de plusieurs crises de larmes, votre serviteur a écumé l’éventail d’un Josh Homme pour ne citer que lui. Il était temps que je vous en resserve une petite louche, l’article de la semaine dernière servant de point de départ (alors que dans l’ordre chronologique, c’est preque le point d’arrivée… Mais si j’étais logique vous le sauriez) au déroulé de l’arbre généalogique de The Smiths. Groupe hautement symbolique de la scène indie mancuniène et l’un des plus influents de l’île magique. Grâce à ce tandem magnifique : Johnny Marr donc, et Morrissey bien entendu…

Morrissey, c’est le symbole de l’essor de la musique made in Manchester. Cette vague qui a frappé l’Angleterre, puis le monde. D’abord dans les années 80 puis dans les années 90. Une icône comme il en a peu existé. Pourtant, avec son apparence volontairement ambigüe, sa coiffure à mi-chemin entre Elvis et le fan de foot de base et sa voix de baryton certes, mais de baryton légèrement efféminé, aucun de ses camarades de l’époque n’aurait parié un kopek sur sa destinée. Aucun, sauf peut-être Johnny Marr, accessoirement.

Ensemble, ils vont retourner la ville. Marr prend les compos et le son, Morrissey se charge des paroles et de l’interprétation. Je ne vais pas faire trop long sur The Smiths, je garde ça pour un autre jour. Mais c’est bien là que Morrissey fait ses premiers ravages. Et l’après Smiths est tout aussi puissant.

Premier album solo, Viva Hate, sort directement numéro 1 des ventes, quelques mois seulement après la mort du quartet. Comme si les fans ne s’en étaient pas remis et que leur exutoire passait forcément par une écoute compulsive des mots et lyrismes de Moz. S’en suivent tournées à plein régime, d’autres albums, d’autres singles, d’autres collaborations, d’autres tournées encore plus grandes… Bref, il n’arrête pas. Jusqu’à ce que son contrat avec sa maison de disque expire en fait. Entre 1999 et 2004, il se repose…

… Pour mieux revenir. You Are The Quarry est son 7e opus. Et il voulait marquer le coup. Bye Bye entrechats et glam, bonjour gros son. Morrissey veut du lourd, et il l’aura, grâce notamment au producteur Jerry Finn qui débarque aux manettes avec un CV long comme mon bras (ou comme maaaaa bbbbbbbb…) dans le milieu du punk-rock moderne des 90’s (Green Day (et son inégalable Dookie), Blink-182, The Offspring, Rancid, et autres énergumènes plus à l’aise avec une pédale de disto qu’avec une harpe…). La claque est immédiate. Morrissey n’en perd pas son ADN pour autant, et First Of The Gang To Die en est un bon exemple. Au milieu des guitares acérées, sa voix transperce et ses mots font mouche. La renaissance est réussie. Et la recette marche encore en 99 avec Years Of Refusal (écouter les premières mesures du morceau d’ouverture Something Is Squeezing My Skull suffit à le prouver) qui sera le dernier album produit par Finn… Reste à savoir ce que l’ami nous réserve cette année, puisqu’un nouvel album est en cours d’enregistrement à Paris, et derrière la table de mixage, on trouvera Joe Chiccarelli (White Stripes, Raconteurs, Strokes, Zappa, …). Une chose est sûre, il sait s’entourer, le Morrissey…

Let’s Rock Today (and  Tomorrow)

Matt

LR : Si vous aimez l’article (ou l’artiste ça marche aussi), retrouvez sur Deezer .

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s