Accueil > 90's, A Day In The Rock > #232 – Colorblind

#232 – Colorblind

Counting Crows in This Desert Life (1999)

 

Sarah Michelle, si tu pleures je suis là pour te réconforter !

La semaine dernière, j’ai sorti les mouchoirs. Et j’ai pleuré… Pourquoi ? Parce que je n’avais aucun commentaire sur mon article alors qu’il y’a quand même 20€ d’abonnement Deezer à gagner ! Allez je vous donne carte blanche, faites-moi pleurer. Cette semaine, je me suis senti si seul. Si abandonné de tous… Un peu comme Sarah Michelle Gellar dans Cruel Intentions (voir ci-contre). Enfin c’est aussi de sa faute car elle en a fait voir de toutes les couleurs  à ses petits camarades. J’ai déjà évoqué la bande originale de ce film dans mon article sur The Verve et je viens y piocher à nouveau une chanson qui vous fait broyer du noir : Colorblind de Counting Crows.

Mon côté fleur bleue connu comme le loup blanc vous dirait que cette chanson pourrait fissurer n’importe quel cœur de pierre et vous faire déverser les chutes du Niagara le long de vos joues rosies. En parlant de cœur de pierre, c’est sur cette chanson que celui de Ryan Philippe se craquelle dans cette scène mythique en haut de l’escalator ponctuée d’un « I am impressed / I am in love » échangé. Bon, on remarquera qu’il n’est pas blanc comme neige car il ne perd pas de temps à ramener dans son lit la jolie Reese Witherspoon (sa femme à l’époque du film). Bien vu l’aveugle. Reese est d’ailleurs mon fil rouge (ou vert, je ne distingue pas très bien) entre mon dernier article et celui-ci, puisqu’elle elle incarnait June Carter, la femme de Johnny Cash dans Walk the Line alors qu’elle joue ici le rôle d’une vierge effarouchée au sang bleu qui se transforme en vengeresse se dressant face à sa bête noire.
A propos de Counting Crows (littéralement les Compteurs de Corbeaux), je ne connaissais d’eux que cette chanson ou plutôt je ne savais apposer le nom du groupe que sur cette chanson. En conséquence, je pensais que c’était un groupe avec des idées noires, qui ne faisait pleurer que dans les chaumières. Et pourtant mon oreille (avertie) connaissait leur tube, ce titre qui fait leur renommée : Mr. Jones beaucoup plus joyeux que Colorblind. D’ailleurs, on peut en parler un peu maintenant, mais qui chante avec une voix larmoyante « Je suis daltonien » ? Je veux bien croire que la vie n’est pas toujours rose et que cela peut-être un peu handicapant – surtout devant un feu tricolore – mais pas de quoi en chialer non plus. A moins que le daltonisme n’affecte aussi le nerf optique et dans ce cas-là, je dois être aussi daltonien…

Let’s Rock Today (and See the Life in Colour Tomorrow)

LLLL

LR : si vous aimez l’artiste (ou l’article ça marche aussi 😉 ), retrouve ici l’album qui va vous en faire voir de toutes les couleurs.

Publicités
  1. Maria LaGuerta
    13 janvier 2014 à 11:38

    Je tente ma chance…http://www.youtube.com/watch?v=FSD72x6Zvs4
    Si avec ca, tu chiales pas…

    • 13 janvier 2014 à 14:33

      Lol ! Sacrée Maria… Tu as « Mon Lapin » ?

      • 15 janvier 2014 à 11:10

        Mon ange !!!!

  1. 27 janvier 2014 à 11:44
  2. 15 janvier 2014 à 10:25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s