Accueil > 00's, A Day In The Rock > #230 – Hurt

#230 – Hurt

Johnny Cash in American IV: The Man Comes Around (2002)

Si tu n’arrives pas à pleurer, forces-toi un peu !

Allez, on commence 2014 en chialant comme une fillette. On relance le concours « faites moi sangloter avec une chanson triste ». Dans les commentaires du dernier article, on m’a proposé de quoi aller chercher une boite de mouchoirs mais pas de quoi m’extirper une larmichette. Du coup je compte sur vous… Je rappelle qu’il y a quand même 2 mois d’abonnement Deezer premium plus à gagner ! Allez j’arrête de chouiner et je rentre dans le vif du sujet.

Hurt déjà, c’est un titre qui fait mal, un mot dont la consonance-même vous écorche vif. Bien que cette chanson soit une reprise de Nine Inch Nails dans laquelle Trent Reznor parle d’auto-mutilation et de dépression, ces mots dans la bouche de Johnny deviennent Cash. Ils prennent un tout autre sens, celui d’un homme qui dresse le bilan. Il se les approprient au point de remplacer le vers crown of shit  par crown of thorns (aussi car il était fort pieux). Johnny Cash a une petite expérience du sujet dans le genre auto-destruction…
 
 

Il a eu la vie d’une des premières rockstars avec tous les excès qu’elle peut comporter. Pour parler de Johnny Cash, j’aurais pu prendre Ring of Fire ou Walk the Line qui caractérisent mieux sa carrière, la personne engagée ou l’homme tourmenté. Un homme blessé. Un homme qui a aussi nuit aux siens : sa première femme, ses enfants par son comportement, par son addiction à la drogue et à l’alcool ou par ses tromperies et ses mensonges. Les blessures d’un écorché vif dont la mort accidentelle de son jeune frère n’a jamais complètement cicatrisée, ou alors par cautérisation… Une vie tellement riche qu’elle sera à l’origine d’un excellent biopic mené par le magnifique Joaquin Phoenix dans Walk the Line.

 

Pour son dernier album Johnny Cash pose son regard sur sa vie passée, une forme de bilan à base de reprises et de ses propres chansons. Hurt  c’est la chanson d’un homme en repentance accompagné d’un clip qui fait mal : une rétrospective à base d’images d’archives, sous l’œil bienveillant de sa femme June Carter. 3 minutes et 50 secondes pour retracer leur vie passée : 35 ans de collaboration entre musique et vie privée, amour interdit et déchirures. D’ailleurs la mort de June Carter fut le premier pied dans la tombe de Johnny Cash, comme s’il n’attendait plus rien : seulement 4 mois après sa mort, il rendait les (l)armes. Oui, ça fait mal de vivre sans toi. Le genre de détail qui me fait larmoyer encore plus vite. Musicalement parlant, le combo guitare acoustique et piano compulsif pour le refrain augmentent la dramaturgie qui s’est déjà bien mise en place. J’arrache enfin un sanglot perdu dans les trémolos de ma voix.

C’est cet homme demandant pardon qui m’émeut. On ne change pas un homme mais  l’honnêteté de Johnny Cash devant ses erreurs passées le rend plus grand. Et c’est certainement Trent Reznor himself qui lui rendra le plus bel hommage et traduira le sentiment qui m’a habité : « I pop the video in, and wow… Tears welling, silence, goose-bumps… Wow. [I felt like] I just lost my girlfriend, because that song isn’t mine anymore…« 
 

Let’s Rock Today (and Review your Past Tomorrow)

LLLL

LR : A noter que Johnny a eu une carrière d’acteur hors norme dans Dr Quinn Femme Médecin, mais pour ça je n’ai pas vu d’excuses…

LR : si vous aimez l’artiste (ou l’article ça marche aussi 😉 ), retrouve ici l’album qui va t’apprendre à faire repentance.

Advertisements
  1. 15 janvier 2014 à 22:53

    A reblogué ceci sur It's a long way to the top…et a ajouté:
    Mon Dieu, que le temps passe vite ! Cela fait vraiment très longtemps que je n’ai pas écrit, je m’en excuse : ce n’est pas les idées qui manquent, mais plutôt l’envie. Ce froid, ce temps grisâtre, tout ça me donne envie envie de rester sous la couette et d’attendre le retour des beaux jours en écoutant des chansons tristes… Comme Hurt de Johnny Cash par exemple que nous a conseillé LLL de Let’s Rock Today. En ce moment chez LRT, ils sont un peu dépressifs : Couting Crowns, Angus and Julia Stone, Mazzy Star… Bon ok, c’était pour un concours je l’accorde mais quand même, on peut se demander s’il ne le ferait pas exprès ! Mis à part cela, Hurt est sûrement une des chanson de Johnny Cash que je préfère, avec Wayfaring Strangers. Mais LLL, en parle mieux que moi, alors je vous laisse lire son article, avec attention.

    Je reviens vite avec un mini-dossier sur la jeunesse rock et la société d’aujourd’hui, pour le Peuple Du Rock !

    Stay tuned, and keep rockin’ !

  1. 17 février 2014 à 08:04
  2. 10 février 2014 à 08:16
  3. 27 janvier 2014 à 11:44

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s