Accueil > 90's, A Day In The Rock, Rock Legend > #212 – Miss Misery

#212 – Miss Misery

Elliott Smith in Good Will Hunting Soundtrack (1998)

 

Innovons : grâce à Fab, que nous avons grand plaisir à accueillir au sein de la belle famille des contributeurs LRT, nous allons à la découverte d’un artiste, d’une personnalité, d’un homme, et non comme vous en avez l’habitude, d’une chanson en particulier. L’exercice est sympa, le résultat claque et l’hommage est à la hauteur de la grandeur de cette âme. Allez, passons la plume à notre special guest !

——–

Cela fait maintenant 10 ans qu’il nous a quitté et comme beaucoup d’artistes, bien trop tôt. Je suis très heureux de pouvoir écrire, sur ce blog, quelques lignes dédiées à ce personnage dotė d’un talent incroyable, Monsieur Elliott Smith.

Loin de moi l’idée de vous faire sa biographie, je souhaitais juste le faire connaître un peu plus car il en vaut vraiment la peine.
Elliott Smith c’ est un peu les Beatles et Nick Drake mélangés, un mec incroyable, capable de vous emporter juste guitare voix. C’est ce que vous trouverez sur ses premiers albums où le son était vraiment plus dépouillé, jusqu’à Figure 8 où les arrangements sont beaucoup plus présents.

Ce qui frappe le plus et très vite c’est la qualité mélodique de ses chansons, une voix fragile comme son personnage très torturé, à fleur de peau, à qui le star-système faisait peur et surtout ne l’intéressait en rien.
Il avait plus besoin d’une reconnaissance musicale qu’autre chose, trop mélancolique et sans carapace. Un mec plein d’idées noires, très timide, sombre et dépressif, ce qui hélas le conduira à une fin tragique (son suicide) dans des circonstances encore obscures… Je laisse le soin aux plus Derrick d’entre vous de mener l’enquête.
Pour la petite anecdote, Elliott Smith a écrit la chanson Miss Misery pour la BO du film de Gus Van Sant, Will Hunting. Tellement géniale qu’elle fut nominée pour l’Oscar de la meilleure chanson originale en 1998. Hélas elle fut battue par l’innommable Céline Dion et son fameux Titanic ! Bref, restons calme, un bon verre de Bordeaux devrait faire l’affaire…

Pour en finir avec les BO, il fit aussi une splendide reprise des Beatles, Because, pour le film American Beauty.

Curieusement, je l’ai connu grâce à son album posthume sorti en 2004 From A Basement On A Hill qui est tout simplement incroyable. Je ne saurais vous conseiller tel ou tel album : piocher un peu dans chaque vous amènera peut-être, je l’espère, à creuser un peu plus et à être touchés à votre tour par la grâce de cet artiste de génie dont voici 2 ou 3 pépites : Pretty (Ugly Before)The Last Hour et Son Of Sam.

Pour à la fois clôturer ce petit article et vous dire bonsoir (au moment où j’écris, oui il est tard), je finirai cet hommage à Elliott Smith en en faisant un autre aux gars qui ont monté ce blog et qui sont des mecs géniaux !!! De vrais amoureux du rock, que je salue !

Let’s Rock Today (and Introduce Legends To The World Tomorrow)

Fab

LR : Si vous aimez l’artiste (ou l’article, ça marche aussi 😉 ), retrouvez ici l’album qui m’a retourné !

Advertisements
  1. Mary
    25 octobre 2013 à 22:35

    Je vous passe le détail du rapport et je vous livre la conclusion générale: « bilan très prometteur »…:)
    Ellioth peut être fier de vous compter parmi ses amoureux!
    Et vive ce blog!

    • 30 octobre 2013 à 14:20

      Merci Mary ! Au plaisir alors 🙂
      Et vive toi !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s