Accueil > 00's, A Day In The Rock > #206 – So Sorry

#206 – So Sorry

Feist in The Reminder (2007)

 

So Groovy

Je suis si désolé…

La phrase sonne mal en français, n’est-ce pas. On dira plutôt dans notre idiome alambiqué : « j’ai le coeur brisé, le regard gêné et l’âme navrée, soyez donc indulgents… ». Car oui, ce « so sorry » contient tout ça : un aveu de faiblesse et la prière d’être pardonné. L’anglais est moins poétique mais tellement plus direct.

En voilà une belle punchline pour cette soirée mélancolique. Oui, je suis « so sorry’ et pis c’est tout. « So sorry » de vous abandonner et « so sorry » de laisser mes deux comparses parsemer le monde de rock sans moi. Je vais mettre des parenthèses à (l’aventure LRT) et des pointillés à mes futurs… contributions…   Bref, ce n’est pas la feist…

Ok, ce n’est même pas un adieu, à peine un au revoir. J’en fais des caisses… Je tire sur la corde… Vous avez raison : Let’s Rock Today !

Et puis c’est Feist qui est à l’honneur aujourd’hui. Elle au moins sait rester discrète. Pas de caisse et quelques frôlements de cordes. Si léger. Si juste. So perfect.

Et quand il s’agit de se faire pardonner, on peut dire qu’elle sait y faire. Avec seulement deux mots et quelques roucoulements, elle nous met à genoux. Et c’est nous qui lui demandons pardon. Pardon de n’avoir pas su écouter plus tôt sa douce complainte, de n’avoir pas vu le champs de fleurs derrière le brin de sa voix, et de ne faire qu’infeister le monde quand elle l’enchante.

Car oui mes amis, nous sommes coupables. Coupables d’avoir joué au plus malin, d’avoir tourné le dos et d’avoir bien trop lentement effectué le décompte enfantin. 1,2,3,…4 soleil ! Fallait-il attendre si longtemps pour enfin se retourner et découvrir Leslie, cette lumière acadienne qui se cachait pourtant si mal dans notre capitale pluvieuse.

Elle qui avait généreusement élu domicile en 2003 entre nos murs, aura dû attendre jusqu’en 2007 pour trouver son public. Je compte sur mes doigts : ça fait bien 1, 2, 3, … 4 ans pour ouvrir nos oreilles. Une éternité ! Mais voilà, nous sommes paresseux et grégaires. On ne trinque de bon coeur que quand la feist bat déjà son plein.

« So sorry » donc, ma sublime Feist. Tu n’as pas à t’excuser. Chante pour nous aujourd’hui et chante encore demain.

Let’s Rock Today (and Forgive Me Tomorrow)

DS

Publicités
Catégories :00's, A Day In The Rock Étiquettes : , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s