Accueil > 90's, A Day In The Rock > #193 – Alright

#193 – Alright

Supergrass in I Should Coco (1995)

 

Je vous propose aujourd’hui un petit retour sur les années britpop. Ce style musical né au Royaume Uni (j’espère que vous aviez deviné…) a fait les beaux jours des balladeurs cassettes des djeuns cools du milieu des années 90. Dominée et exportée mondialement par les mastodontes Oasis et Blur, sublimée par The Verve et magnifiée par Pulp, elle est symbolisée et cristalisée par Supergrass et son premier album I Should Coco qui marquera de son emprunte la décénie musicale anglo-saxonne.

Alors certes, Supergrass n’aura jamais l’aura de tous les précédents cités et n’aura pas mis au monde des icônes que sont et resteront les Damon Albarn, Jarvis Cocker, Richard Ashcroft ou Liam Gallagher, mais avec cet album et particulièrement avec Alright, ils se sont assuré une bonne place dans ce paysage musical plutôt fourni de cette britpop, qui restera comme un mouvement musical éphémère mais dévastateur.  

Alright a tout d’un hymne ensoleillé pour adolescent en manque de joie de vivre : petit air enjoué au piano, rythme entrainant et voix guillerette… Et quand on sait que le chanteur, Gaz Coombes, a 19 ans au moment des faits, la thèse de la confection de tube avec préméditation est plus que validée. Pour autant, l’objet du délit n’était pas là. Le « we are young, we are green » (qui reste bien collé en tête dès la première écoute) fait semble-t-il référence à ces jeunes garçons presque plus pré-pubaires découvrant les joies et frasques de la vie avec l’alcool et les filles… C’est tout de suite moins glam…

Au final, le message est simple : on est jeunes, on est frais et on veut juste sa marrer. Et la mayonnaise prend. I Should Coco est adopté par les jeunes anglais et Parlophone, ce label mythique, se frotte les mains puisque la galette (gros effort de métaphore) s’écoule à plus d’1 million d’exemplaires, ce qui en fait la meilleure vente de « debut album » du label depuis… Please Please Me, The Beatles. Pas mal l’héritage.

Let’s Rock Today (and Feel Alright Tomorrow)

Matt

LR : Supergrass entrient une relation particulière avec la France puisque leur 5e album Road To Rouen a été enregistré – avec un ingé-son français – partiellement dans la ville qui a vu brûler Jeanne d’Arc. Supergrass a officiellement splité en 2010 au terme d’une courte tournée d’adieu dont la dernière date a eu lieu… à La Cigale de Paris. C’est peut-être ces clins d’oeil qui ont poussé les BB Brunes à reprendre et adapter dans noter langue si peu rock’n’roll le titre du jour dans le cadre de la BO du film… LOL… Ca ne s’invente pas.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 30 septembre 2013 à 08:06

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s