Accueil > 90's, A Day In The Rock > #179 – ’74-’75

#179 – ’74-’75

The Connells in Ring (1993)

Au bout du chemin, nos vieilles années de lycée

Ah ! En voilà une chanson douce et fraîche qui hume bon les années 90 de mon enfance (les bonnes années 90, pas celles des 2Be3 et de leurs comparses). Venez avec moi, nous allons faire un voyage dans le temps, un bond de 20 ans tout pile en arrière (déjà !), pour se replonger dans une ballade Pop qu’on ne peut pas ne pas aimer (eh ouais, jt’ai balancé une double négation sans prévenir, si tu as déjà lâché, pas la peine de continuer plus loin) : ’74-’75 de The Connels.

The Connels font partie de ces malheureux groupes surnommés les « One-hit wonders« . Pour les anglophobes, on traduira par « les groupes qui ont connu un putain de succès (fulgurent et international) avec un seul single, qui ont sûrement voulu réitérer l’expérience, mais sans jamais y parvenir, et qui donc furent, sont et seront éternellement associés à leur unique succès populaire » (par contre, il serait temps de vous mettre à l’anglais, parce que c’est quand même moins chiant d’écrire « One-hit wonder » : en français, ça me donne des crampes aux doigts).

Bref, The Connels ont tout de même sorti entre 1985 et 2000 le joli petit nombre de 10 albums. Alors je vous vois venir, bande de petits capitalistes impitoyables : niveau rendement, 10 albums et un seul single qui arrive à percer, c’est un peu nul à chier. Bon ok, je ne peux pas vous contredire. Mais heureusement pour le monde de la (vraie) musique, tous les groupes et chanteurs ne sont pas soumis à un régime toyotiste, les obligeant à sortir un single-qui-cartonne tous les 2 mois. Et c’est d’ailleurs comme ça qu’au bout de 8 ans d’existence (et déjà 5 albums à leur actif), The Connels ont éte touchés par l’inspiration divine, et nous ont composé ’74-’75.

Mettons nous en condition. Nous sommes à Raleigh en Caroline du Nord (c’est de là qu’ils viennent, j’ai pas choisi). C’est le début de l’été, il fait doux, les rayons du soleil caressent votre visage, vous souriez naturellement. Pourtant, un moment de douce nostalgie vous envahit soudain. Pas de quoi être triste, mais juste assez pour de se remémorer de bons souvenirs, ceux d’il y a quasiment 10 ans maintenant. Sans vous en être rendu compte, vous vous êtes naturellement dirigé vers votre ancien lycée (si Raleigh vous dérange, vous pouvez remplacer par Meulin, ou la ville de votre adolescence, ça marche aussi, même si ça envoie moins de rêve). Nous sommes à la fin du mois de juin, l’école est finie, et vous voyez des dizaines d’étudiants sortir de votre vieux lycée, en ouvrant grand les bras aux vacances d’été qui s’offrent à eux. De votre côté, vous ouvrez mentalement votre « Face Book » (le vrai livre avec les photos, pas le réseau social), et vous vous demandez ce qu’ont bien pu devenir tous vos camarades d’écoles.

Et voilà, on est en plein dedans ! ’74-’75, ce n’est rien d’autre qu’une série de bons souvenirs. Ce temps dédié à l’insouciance, aux copains, aux premiers flirts. Ce temps aujourd’hui béni, même si à l’époque on complexait sur nos problèmes de peaux qui nous faisaient ressembler à des clafoutis ambulants. Ce temps où on avait le temps, justement. Ce temps où l’on pouvait se coucher dans l’herbe avec son DiscMan dans les oreilles entre deux heures de cours. Ce temps où on copiait rapidement les exos de maths de son pote, pendant la récré. Ce temps, qui fait déjà de nous des vieux cons quand on parle du haut de nos 28 ans à un lycéen en lui disant « profites-en, ce sont tes meilleures années que tu vis en ce moment mon pote ».

Alors oui. Effectivement, The Connels n’ont eu qu’un succès, en 28 ans d’existence, et c’est peu. Et oui, ’74-’75 n’est certainement pas la meilleure chanson de tous les temps, avec le meilleur riff, avec les plus belles paroles. Mais dans le fond, on le sait, ce n’est pas le but. Le but, c’est de nous arracher quelques jolis souvenirs et un peu de tendresse, dans ce monde de Rock.

Et si vous ne comprenez pas encore tout le charabia que je raconte… Profitez-en, c’est certainement que vous vivez actuellement les plus belles années de vos vies… Bande de petits cons, va !

Let’s Rock Today (and Be Nostalgic Tomorrow)

Tibawbaw

LR : vous aimez les « One-hit wonders » ? Venez en découvrir d’autres sur www.Rock-Anecdotes.fr !

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 17 mai 2013 à 18:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s