Accueil > Topology > Topology #XVI – Pope Rock : 10 Rock Songs Très Catholiques

Topology #XVI – Pope Rock : 10 Rock Songs Très Catholiques

Pronostic LRT : Iggy Pope ?

En ces temps d’agitation sacerdotale, et alors que le conclave doit choisir un nouveau Pape, Let’s Rock Today a décidé de remplacer les chips et la binouze par l’hostie et le vin de messe. Et vous allez voir qu’on n’y perd pas forcément au change.

Si Benoit XVI a rarement évoqué la spiritualité de nos grands rockers, le rock lui ne s’est pas gêné pour nous parler des cieux et de ses dieux. En voici la preuve, en 10 rock songs pas très catholiques.

Retrouvez la playlist complète ici!

(NDLRT : L’équipe LRT tient à souligner qu’elle respecte toutes les religions même si elle-même ne vénère qu’un seul dieu païen : The God of Rock)

10 – « My Sweet Lord » George Harrison

« Give me a Hallelujah brothers. » Mais brother George n’en fait qu’à sa tête et donne plein de Hare Krishna, dans cette ode à la rencontre spirituelle ultime. Grâce à bro George, je connais maintenant Guru Brahma, Guru Vishnu, Guru Devo, Guru Sakshaat et j’en passe. A ma grande surprise, aucune mention du grand Gourou Skippy (maître de la pensée Richenou) ni de mon maître vénéré, le Gourou Bignole, cher à Austin. Comme quoi, on peut tous avoir des choses à apprendre à un Beatle même s’il est Harrison of God.

9 – « Let There Be Rock » – AC/DC (1977)

Dans leurs morceaux, AC/DC ont plutôt tendance à raconter des histoires de boissons interdites et de jolies filles légères pas franchement pieuses. Et puis, il y a cette rumeur lancinante sur le mystère des 4 lettres : dans AC/DC certains voient un message satanique… On n’est donc pas loin du sacrilège lorsque les « Ante Christ / Devil’s Child », deux ans avant de prendre l’autoroute pour l’Enfer, décide d’enfiler la soutane par-dessus leurs cuirs. Pourtant, à son prétoire, le bon Père Scott est comme toujours plein d’amour, et avec un peu de malice, nous refait à sa sauce la Génèse. Au commencement Dieu créa le ciel, la terre et le rock ‘n’ roll. What else ?

8 – « Intervention » Arcade Fire

Les orgues grandiloquents annoncent le mystique coulant dans les veines d’Arcade Fire, un nom propice à allumer un cierge dans une chapelle ardente (premier album Funeral). Qui leur jettera la première pierre pour avoir critiqué dans cette chanson les croyants qui privilégient leur Église à leur propre famille ? Pas moi… il faut parfois savoir rester grand seigneur et leur donner l’absolution, même a ceux qui ont blasphémé en enregistrant leur deuxième album Neon Bible dans une église transformée en studio. Une intervention en forme de rédemption.

7 – « Guess God Thinks I’m Abel » Oasis

Abel et Caïn. Liam et Noel. Liam n’écrit pas souvent mais bizarrement l’amour fraternel biblique de l’ancien et du nouveau testament l’inspire ici. Allez savoir pourquoi. Faut-il voir cette chanson comme une prophétie des événements de Rock en Seine 2009 où le joyeux Noel n’annoncera pas la naissance d’un messie mais bien l’excommunication d’Oasis. « No one could break us« . Hélas, si… L’œil était dans la tombe et regardait Noel.

6 – « In The Lap If The Gods »Queen

Plus grand live de l’histoire d’un des plus grands groupes de l’histoire. Voilà, le décor est posé. 3 chansons démentielles pour ouvrir le bal, puis, Freddie prend sa plus belle voix et nous apprend ce que communier avec son public veut vraiment dire. Il hypnotise tout le monde et nous entraîne avec lui, vers l’infini d’une nuit magique (Catherine, elle est pour toi celle-là) et au delà, au sens propre du terme depuis 1991. Une chose est sûre, là où il est, je sais très bien de quel côté du Dieu du rock Freddie est assis.

5 – « Jesus Doesn’t Want Me For A Sunbeam » Nirvana

Oui, on sait, c’est une reprise. Oui on sait, c’est pas le même titre que The Vaselines ont choisi initialement (même si un re-edit en 92 emprunte ce nom). Mais cette revisite d’un classique indie-rock par un de ces infidèles qu’on vénère par dessus tout est fort à propos. A l’occasion d’une de ses dernières représentations avant son sacrifice, Kurt prêche à tous ses fidèles que non, la lumière ce n’est pas pour lui. Et c’est Jésus qui le dit.

4 – « God Only Knows » The Beach Boys

Une chanson d’amour dans un top rock sur la religion ? Hors sujet ? Mais pas du tout ! Avez-vous donc tout oublié de votre caté ? Dieu n’est qu’amour. Dieu seul sait ce qu’est l’amour. D’ailleurs, Dieu seul sait qui succédera à Benoit XVI. Dieu seul sait ce que l’humanité deviendra sans Benoit XVI. Etc. Alors dans la souffrance, la misère et la peur de l’inconnu, un échantillon d’amour terrestre, délivré par les grands prêtres du surf rock, peut aussi s’avérer une excellente soupape de décompression.

3 « God Is In The Radio »Queens Of The Stone Age

Depuis le temps qu’on le cherche, ce God. En fait il suffisait de demander à la bande « à » Josh et « à » Mark Lanegan qui nous chante ici qu’on le trouvera… A la radio. D’un côté on les remercie, de l’autre on n’a pas trop envie d’aller le chercher, ce God, à écouter l’ambiance sombre et presque effrayante de cette chanson, ça n’a pas l’air d’être le feu chez lui.

2 – « God And Satan » Biffy Clyro

Les Écossais de Biffy (contre les vampires) sont déboussolés entre Dieu et Satan et ont perdu leur foi au milieu des points cardinaux. Ils cherchent encore leur voie impénétrable et leur rock les aide à sonder leur esprit sain (dans un corps un peu moins sain) pour atteindre le firmament. C’est chose faite : leurs derniers succès ne relèvent pas du miracle et ils sont désormais à l’abri de tirer le diable par la queue.

1 – « Losing My Religion »R.E.M.

Et voici la chanson la plus pop(e) de notre classement. Enregistrée dans La Mecque le Vatican du Rock (les studios Bearville à Woodstock), Losing My Religion est en fait une expression qui signifie « perdre son calme » et n’est au final qu’une chanson d’amour supplémentaire. Mais avec un titre et un clip pareil, difficile de ne pas y voir quelques similitudes avec la situation actuelle du monde Chrétien qui vient de perdre une part de lui-même. Aucune raison de perdre son calme toutefois : si les papes passent, la religion reste.

La messe est dite… Enfin non, Let’s Rock Today vous a gardé un dernier sermon de rock catho bien de chez nous :

Bonus – « Jésus reviens » – Patrick Bouchitey dans La vie est un long fleuve tranquille

A vos claviers pour nous proposer des alternatives ! Il y en a forcément…

Publicités
  1. 14 mars 2013 à 20:25

    Hello there,
    Mes oreilles pensaient (?) aussi à « God » de John Lennon. Et (mais pas très rock) à « Suzanne » de Leonard Cohen (« And Jesus was a sailor – When he walked upon the water » etc).
    Tous mes vœux de rétablissement à Marie-C, apparemment victime d’une hostie au cheval roumain.

  2. Manolo
    14 mars 2013 à 17:00

    KISS : God gave rock’n’roll to you

  3. Lulu 666
    14 mars 2013 à 10:18

    En voici un article diabolique comme je les aime ! Merci Let’s Rock et désolé pour toutes les Marie-C !

  4. 14 mars 2013 à 09:29

    On aurait pu ajouter « Gloria » de Patty Smith : son interprétation est un petit joyau du genre :
    http://www.lyricsfreak.com/p/patti+smith/gloria_20105257.html

    • 14 mars 2013 à 09:57

      Oui en effet Patti aurait mérité sa place dans le Top 10 !! Merci pour la proposition qui ravit mes oreilles !

      • Gargamelle
        14 mars 2013 à 11:42

        Encore mieux de Patti Smith : le morceau Privilege (Set me free) sur l’album Easter. Avec reprise du Psaume 22 et les « come on, come and love me, come on, set me free » adressés à Dieu où la Patti, comme d’habitude, ne fait pas semblant…

      • DS
        14 mars 2013 à 11:59

        Excellent ! Tout ce qu’il faut pour figurer dans le Top 10 des Pope Rock Songs ! Un Top 10 alternatif n’est pas loin de se constituer grâce à vous…

  5. SATAN
    13 mars 2013 à 23:29

    I sold my sold to the devil is due !!!!!!!!!!!!!!
    Vous avez oublié de cité King Diamond pour l’ensemble de son oeuvre !

    • 14 mars 2013 à 09:59

      King Diamond n’était jamais venu jusqu’aux oreilles de LRT (en tout cas des miennes). C’est maintenant chose faite ! Merci !

  6. Marie-C.
    12 mars 2013 à 14:04

    Je suis profondément choquée par les propos de cet article. C’est insultant de se moquer d’un moment important dans la vie des Chrétiens du monde entier. Cette photo détournée du pape est une injure. Les fans de ce blog doivent être satanistes.

    • Relax Catho
      14 mars 2013 à 01:14

      Woh Marie-C, moi je suis profondément choquée par tes propos : je suis catho (traditionnaliste, même) et pas choqué par le détournement marrant du ton de l’article : c’est pas du blasphème mais de l’humour !
      Ou alors c’était du second degré ? Ce que j’espère !

      • Relax Catho
        14 mars 2013 à 01:16

        Second degré de ta part hein

      • 14 mars 2013 à 09:51

        Merci Relax Catho pour ce commentaire plein d’ouverture d’esprit !
        Hélas j’ai bien peur que cela ne soit du premier degré. Nous avons partagé cet article sur différents sites et quand tu vois les commentaires obtenus sur celui-la (http://www.ndf.fr/nos-breves/11-03-2013/conclave-et-si-cetait-bagnasco), cela m’inquiète sur l’ouverture d’esprit (saint et/ou sain) de certains.

  1. 30 septembre 2013 à 14:39

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s