Accueil > 10's, A Day In The Rock > #153 – La Bande Son de Ta Vie

#153 – La Bande Son de Ta Vie

Tété in Nu là-bas (2013)

 

Parfois l’inspiration vient de nulle part… Ou presque. Une chanson dans un shuffle iPhone, un remix entendu dans un bar, un moment cinématographique mais la plupart du temps, elle vient d’un souvenir intime et personnel à tout jamais associé à une chanson.
La vie est faite  aussi de petites choses simples dont la musique vient imprégner ces moments d’une essence unique. Alors c’est vrai, je suis tombé par hasard sur la nouvelle figure de proue du dernier album de Tété (connu pour A la Faveur de l’Automne, enfin pour ceux qui connaissent), mais pour une fois, ce n’est pas la mélodie, le rythme qui m’a touché mais biens les paroles. Il prend sa plume légère et joyeuse (pour changer) afin d’illustrer musicalement le film de notre vie. Un film où l’on doit rester acteur, profiter des meilleurs rôles que l’existence nous propose et savoir jongler entre tous les genres et les sentiments de notre quotidien. Cet article sera la bande son de mon Paris-Reims du samedi 2 mars 2013. Intime et musical.

Ça commence le samedi matin !  Premier match officiel de tennis depuis dix ans (putain dix ans). Une sorte de retour aux sources aux confins de l’introspection sportive. Match terminé (et gagné), direction Reims, au volant d’une C4 (pas d’Audi Tété) louée pour l’occasion : Aller-retour express Paris-Reims pour les 70 ans de mon parrain et la victoire du Stade de Reims face au PSG en famille (rappelez vous je vous avez déjà parlé du match aller).

Conduire une voiture à quelque chose d’unique: aux frontières de la liberté, du code de la route et de l’évasion. Alors non, je ne suis pas fan d’Auto Plus et de belles mécaniques, ni un fou de vitesse mais dans le road trip, il y’a ce petit je-ne-sais-quoi d’excitant. Le trajet est court mais la bande son qui se dessine dans les lacets de la route accompagne ce petit moment de bonheur. À ce sujet je tiens à remercier mes partenaires : Oüi FM pour la playlist improvisée, Shazam pour le taguage des morceaux (avec position GPS, je rappelle que le téléphone en conduisant est dangereux… Pas bien) et Tété qui m’a donc inspiré dans cet article au format original.

Puggy – Last Day On Earth (Something Small) : 10h37, nouveau morceau du trio international, sympa et frais, ce sont eux qui me font dégainer le téléphone.

Foals – My Number : J’arrive sur le périph’ au niveau de la porte de Versailles, deuxième morceau Shazamé en deux morceaux écouté, je ne vois pas encore l’inspiration venir mais les choses se mettent en place.

Tété – La Bande Son de Ta Vie : le déclic, je sais de quoi sera fait mon article du lundi, la bande son de mon voyage.

Royal Republic – Everybody Wants To Be An Astronaut : Des compatriotes de Zlatan et de The Hives. Ca sonne bien mais actuellement cela me fait plus penser à une pub pour du gel douche…

Jack White – Sixteen Saltines :  Tiens je connais ça ! Ça commence comme le générique de Beverly Hills (comparaison douteuse). Jack a la classe et a eu la chance d’être chroniqué pour cette chanson par un des plus grands !

Éléphant – Collective mon amour :  Rien à voir avec l’album épononyme de l’artiste sus-nommé (je me complique la vie). Mais belle surprise pop pour ce duo français, rien de lourd dans cette compo bien au contraire. Pas d’embouteillage à l’horizon mais la sortie de Paris n’est pas évidente. Apparemment je suis à hauteur de Saint-Maurice.

Pub : faut bien grailler…

Asaf Avidan – Love It Or Leave It : ça aussi, je connais, une voix aussi particulière, un hype qui n’en finit pas. Un single à la hauteur du dernier album. Chroniqué avec ses mojos sur LRT.

Palma Violets – Best of Friends : Un groupe que je suis depuis un petit moment. Un album qui vient de sortir. Une écoute à programmer, un article à commencer ? C’est beau Noisy-le-Grand ? Je ne pense pas. Et je file sur l’autoroute.

John Legend – Who Did That To You -(Django Unchained Soundtrack) : Et voilà une bande-son de film, une vraie. Signée par l’un des maîtres en la matière. Mr Tarantino. Finalement je le sens pas mal cet article. Tous les feux sont au vert (sauf cet enfoiré qui ne fout pas son clignotant au moment de me déboîter devant…).

Eugene McGuinness – Sugarplum  : L’animateur radio (star) annonce le nom d’un mec qui sent bon l’orge et le shamrock (sans jeu de mot, pour une fois). Un petit jeune qui collabore avec Miles Kane et qui lui tient la gratte pendant ses concerts. Un mec bien. Titre de son dernier album : The Invitation To The Voyage. Ce n’est plus un hasard, mon chemin est définitivement tracé.

Biffy Clyro – Black Chandelier : Biffy contre les vampires ça fait toujours plaisir. J’en connais au moins deux qui feraient une chronique sur les Écossais.

Hanni El Khatib – Family : Un gars qui bosse avec les Black Keys et dont le clip est tarantinesque à base de Japonais à poil sur des motos hurlantes est forcément le meilleur d’entre nous. Encore plus quand sa chanson dépote (d’échappement…).

Prochaine chanson Shaka Ponk… Saint Christophe a entendu mes prières… Le patron des voyageurs m’a amené à Jaignes hors de portée des ondes de Oüi Fm au meilleur moment…

Merci d’avoir fait un bout de chemin avec moi ! Et comme je suis généreux comme Cauet, je vous ai fait la playlist du road trip : ListenRockToday – Paris-Reims 02/03/2013.

Let’s Rock Today (and Be on the Road Again Tomorrow)

LLLL

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 15 juin 2013 à 19:13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s