Accueil > 10's, A Day In The Rock > #139 – L’Eté Summer

#139 – L’Eté Summer

Julien Doré in Bichon (2011)

Trois Bichons

Aujourd’hui je prends des risques. Le risque de me faire lyncher, de vous décevoir mais aussi de me faire plaisir Un risque que j’assume entièrement.
Voici ma première chanson en français chroniquée et j’ai choisi pour l’occasion Julien Doré. L’ami Julien, on aime ou on déteste. Trop kitsch, trop exubérant. Trop tout en fait. Ce ne sera pas une surprise si je vous dis que je l’ai découvert grâce à un célèbre télé-crochet qui a depuis changé de chaîne (je ne ferai pas de pub pour une chaîne concurrente). Mais sa première prestation de l’époque « Like a Virgin » version jazzy/Lounge Bar en ajoutant son grain de folie m’avait scotché au fond de mon canapé. En grattant un peu, je me suis aperçu qu’il n’avait rien inventé dans cette reprise puisqu’un certain américain Richard Cheese, spécialiste du genre et des mots-valises, était déjà passé par là. Mais bon le ricain, ne nous a quand même pas sorti la version iconoclaste de « Moi Lolita » et la proposer en prime à un public populaire dans ce type d’émission était déjà une performance remarquable. Et il n’a pas pris la porte Doré, puisqu’il a même gagné…

Bref, Julien Doré vous allez l’adorer. Sa musique est soit fraîche et entraînante ou poignante à l’écriture ciselée.
L’été Summer c’est un peu comme Lancelot, il y a la traduction dans la prononciation. Pour toi qui n’est pas bilingue et/ou qui ne comprend rien au jeu de mots, l’été n’est pas le fils de Donna, il fallait comprendre l’été se meurt et lent-slow. Facétieux, ce Don Quichotte croisé avec un personnage de RRRRrrrr se bat contre les idées reçues mais les charts ont du mal à suivre (seulement 65000 copies pour Bichon) malgré le battage médiatique autour de Kiss Me Forever (co-écrit et co-composé avec The Shoes) .

D’un point de vue capillaire, après la barrette il porte maintenant la raie, Doré. Depuis la Nouvelle …(non, ne comptez pas sur moi, je n’irai pas au bout), ce n’est pas un nain gras (enfin il n’est pas gros) car il continue de travailler avec ses anciens groupes ou de faire des EP avec ses nouveaux. Il a tellement percé l’écran qu’il a fini sur le Grand (écran), tout en raflant Marina Hands et Louise Bourgoin, qui sont loin d’être des cageots…

Dernier point, j’ai été vérifier par moi-même ce qu’il valait sur scène au Festival Chorus 2012 : il en fait un peu trop mais ça reste dans le personnage qui ne laisse personne indifférent. Son côté chien fou l’a poussé à prendre un bain de foule et il m’a touché la main maman, c’était le plus beau jour de ma vie…

Let’s Rock Today (and Speak French Tomorrow)

LLLL

Advertisements
  1. 28 janvier 2013 à 14:58

    Julien et Dominique A (à l’écriture de cette chanson) sont des fins amateurs !

  2. lionel
    28 janvier 2013 à 11:41

    bon choix pour une premiere la précision et le paralèle du jeu de mot s’imposait et si l’on lance l’eau avec l’ été arride qui se meurt on risque l ‘otarie lionel

  1. 17 février 2014 à 08:04
  2. 4 février 2013 à 08:11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s