Accueil > 70's, A Day In The Rock, Rock Legend > #136 – Crime Of The Century

#136 – Crime Of The Century

Supertramp in Crime Of The Century (1974)

 

Pour une trempe, c’est une Supertramp!

Intro pas de loup. Voix sucré-salé. Récit métaphoré. Lyrisme débordant. Diptyque désaxé. Solo doublé, puis triplé. Synchronisation clavier-gratte-saxo. Implacable ascension sensorielle. Euphonie euphorique. Twist final. Noir.

La fiche d’identité est là. Suite de mots pour suite de notes. Tout un morceau encodé sur trois lignes. Rien à redire. Le travail est fait. Merci, bonne journée et à la prochaine.

… … …

Le crime était presque parfait. Mais la patrouille LRT est aux aguets. Les chefs-d’oeuvre ne se violent pas. Pour le supermarché du rock c’est à côté, ici on prend son temps, on déguste, on savoure. On n’enfile pas les premiers prix. Et comme l’huître pour la perle, on préfère le goût de la lente gestation. Objectif : un article à la hauteur du sujet.

Supertramp en 1974, ce n’est pas grand chose. Même quand on s’appelle Super et qu’on est bourré de talent, il faut du temps et du travail pour s’imposer parmi ses frères humains et prendre son envol (demandez plutôt à cousin Clark). Alors, on bûche, on tisse, on tresse, on combine, on éprouve, on hasarde, on compose, on élabore, on fouille, on innove, on agence, on structure, on renonce, on reprend, on sonde, on assemble, on défait, on polit, on courbe l’échine et on remet sur le métier une vingtième fois son ouvrage. Tout cela se déroule de novembre 1973 à février 1974, au fin fond du rural comté de Somerset, dans la tiédeur inspirante d’un isolement monacal. Il fallait bien cela pour commettre un délit de cette ampleur.

C’est dans cette atmosphère intensément productive que s’affûte les lames et les affinités d’un groupe en construction. Les multi-instrumentistes que sont Davies, Hodgson, ou Helliwell piochent dans un fatras d’influences hétérogènes (du blues rythmé de Fats Domino jusqu’au psychédélisme expérimental des Pink Floyd), pour concevoir une parure à la fois parfaitement neuve et immédiatement classique.

L’album concept est ambitieux. Dans l’écriture tout d’abord, l’opus s’efforce de poser musicalement les questionnements métaphysiques de ses créateurs. Où commence et où s’arrête la vérité de l’être ? Quelle est la nature de la frontière entre raison et folie ? Qui tire les ficelles de nos comportements ? Vous avez 7 heures et pas une minute de plus !

A l’image de l’écriture, la musique compose un puzzle alliant simplicité des thèmes et profondeur des harmonies. Notre morceau du jour en forme l’archétype. Succession de mélodies élémentaires, il s’élève progressivement vers des sphères oniriques qui ne peuvent qu’emporter l’adhésion. La recette du succès : la progression. De la sobriété vers la chorale symphonique, les sons s’ajoutent les uns aux autres sans jamais se marcher sur les pieds. Les lignes mélodiques s’imposent en tournant sur elles-mêmes, forment ellipse. Les cercles répétitifs révolutionnent pourtant l’écoute en accrochant au passage de nouvelles constellations de notes et de sons. Et par-dessus ce carnaval classique-rock, les mots frappent l’esprit par tranche de phrases accrocheuses.

Rip off the masks and let’s see […]

There’s you and there’s me

Moins rock que progressif, Crime of The Century marque l’avènement d’un groupe à part et impose la signature Davies/Hodgson comme une des rares à marquer des générations d’oreilles. Le duo surdoué, à la manière de McCartney/Lennon, se libère des barreaux en acier (super)trempé qui forment la terrible prison d’influences de tout artiste. Ce premier fait d’armes fera date et certains y verront même une forme de climax artistique. Le meilleur reste pourtant à venir à la faveur d’un savoureux petit dej’. Nous aurons l’occasion d’en reparler…

Let’s Rock Today (and Superroll Tomorrow)

DS

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 4 avril 2014 à 08:36

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s