Accueil > 90's, A Day In The Rock > #82 – What’s Up

#82 – What’s Up

4 Non Blondes in Bigger, Better, Faster, More (1993)

 

Août 2008, Austin (Texas), 02h24 du matin.

La nouvelle est tombée. Difficile à avaler. J’ai besoin d’air. Je sors.

Sans y réfléchir, je me dirige vers les lumières du centre-ville. Rageant intérieurement, étourdi par la violence du choc, je parviens très vite au coeur d’Austin, sur 6th Street. Fameuse 6th Street. L’une des rues les plus animées du Texas…

Les jeunes étudiants de la cité universitaire se pressent ici tous les soirs, sans exception. Bières à la main, les groupes hétérogènes noircissent les larges trottoirs qui bordent les devantures colorées. Les shorts trop courts et les torses musclés s’exhibent sans choquer personne au coeur de cette fourmilière énervée, qui se meut constamment, sans aucune logique. Derrière les attroupements, des colosses de noir vêtus gardent l’entrée sacrée des lieux de perdition que l’on peut apercevoir à travers les vitres teintées. Sur la rue de tous les bars (et de tous les excès), je promène ma peine, seul, âme marseillaise errante dans la chaleur de la nuit texane.

Je n’ai pas envie de me mêler à la danse rituelle, mais je ne veux pas non plus m’éloigner de cet amas humain réconfortant. Alors, après quelques allées et venues entre les jeunes groupes, je décide d’entrer dans un de ces bars qui m’appellent avec insistance. Je choisis celui qui n’est pas trop chargé, pas trop bruyant. Et celui surtout qui fait clignoter sur sa porte les 5 lettres lumineuses du mot « Piano ».

Je sors ma carte d’identité, je rentre, ne prends pas de verre et m’installe au fond, sans un mot et dans l’indifférence générale d’une salle déjà grisée par l’alcool. Seul, dépité, sobre, en terre inconnue, je me place naturellement en retrait, en position d’ethnologue, observant scientifiquement les errances nocturnes d’une faune locale obstinément festive.

Tandis que de vieux texans à chapeau discutent bruyamment à la table derrière moi, une poignée d’étudiants s’est pressée autour de la scène. Le pianiste s’installe. Je vais pouvoir assister au spectacle. J’attends. Les premières notes tombent. Et les premières paroles.

25 years of my life and still
Trying to get up that great big hill of hope
For a destination.

Mais je rêve ! On parle de moi ! Ce sont mes pensées que le pianiste est en train de crier à tout le bar. Une seconde auparavant j’étais en parfait décalage avec mon environnement. Rien n’a changé à ma situation, et pourtant je passe soudain de l’autre côté du miroir. La vérité des paroles qui rebondisse sur ma colère me fait passer brutalement de l’état d’observateur à celui d’acteur.

Le refrain arrive. Le bar s’enflamme. La musique remplace les vodkas que je n’ai pas voulu boire. L’euphorie de la mélodie me ramène, à toute allure, au niveau d’allégresse du monde qui m’entoure. Contre toute attente, une joie saine s’empare de moi. Une joie qui ne supporte aucune modération. Je me mets naturellement à chanter, à tue-tête. Deux gaillards du coin me remarquent, me prennent par l’épaule et m’entraînent dans leur groupe :

And I say hey-yeah-yeah-yeah, hey yea yea
I say hey! what’s goin’ on

La chanson dure longtemps. Puis c’est fini. Le rideau tombe et avec lui la magie de ces minutes aussi cocasses que revigorantes.

Cette chanson vient d’éclairer ma nuit solitaire et d’effacer ma peine. La musique a fait effet. Plus forte que n’importe quelle liqueur. Je viens de constater, en direct, les effets thérapeutiques du Rock.

Je n’ai plus rien à faire ici. Je peux rentrer, serein.

Let’s Rock Today (and Drunk the Music Tomorrow)

DS

Publicités
  1. 12 juin 2012 à 15:45

    tant que c’est pas René la Taupe (non, non, ne me remercie pas!!!!)

  2. 12 juin 2012 à 09:01

    Petite question Mr DS, ça va mieux?????
    En tous cas tour de force réussi DS, je vais chanter et saouler le bureau toute la journée avec ces paroles!

    • DS
      12 juin 2012 à 14:07

      Beaucoup mieux ! Surtout depuis que je sais que je ne suis pas le seul à tourner ce refrain dans ma tête aujourd’hui 😉

  1. 4 juillet 2012 à 08:08
  2. 20 juin 2012 à 08:08
  3. 15 juin 2012 à 08:05

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s