Accueil > 00's, A Day In The Rock > #71 – Back To Black

#71 – Back To Black

Amy Winehouse in Back To Black (2006)

 

En 2008, les prix et distinctions pleuvent sur Amy Winehouse. Trois ans plus tard, le monde pleure son enfant terrible.

Cette étoile noire de la soul, trop souvent exhibée dans les tabloïds pour son look ou ses frasques, a malheureusement gagné l’estime du monde en le quittant. C’est uniquement pour son immense talent, sa voix délicieusement old-school, et la magie de ses mélanges musicaux que LRT souhaite aujourd’hui lui rendre hommage.

Amy Winehouse c’est d’abord une signature vocale unique. Une voix de chat de gouttière, de pythie grecque, de nuit agitée sur les bords de la Tamise… Une voix qui nous replonge dans l’ancien temps d’Ella Fitzgerald et de Sarah Vaughan mais qui appelle aussi à des temps musicaux nouveaux. Car Amy Winehouse n’imite pas, elle s’inspire et ré-invente.  Sa musique forme un savant mélange de Soul, de Blues, de Jazz, de R’n’B et de Rock. Un nouvel horizon qui puise sa force aux sources musicales les plus nobles.

Plus que toute autre, Back to Black illustre cette double aspiration. La chanson joue avec les références, utilisant à merveille des accompagnements qui ont marqué quelques générations de mélomanes. Vous l’aviez peut-être remarqué, mais il suffit de lancer l’intro de l’illustre Baby Love des Supremes pour reconnaître immédiatement l’une des composantes du puzzle Amy. Il y a aussi un peu des Ronnetes dans Back to Black. Mais il y a surtout Amy et son obscure intensité.  Le souffle inédit qu’Amy Winehouse insuffle aux sources d’antan fait de l’album du même nom un point d’ancrage dans l’histoire de la musique.

Le mois prochain cela fera un an que le club des 27 s’est tristement élargi, éteignant brutalement les dantesques perspectives que laissait présager le talent d’Amy Winehouse. De retour dans le noir, elle a pourtant su, en un éclair de génie, allumer une lumière qui ne s’éteindra plus…

Let’s Rock Today (and Be Back To LRT Tomorrow)

DS

LR : Cette capacité unique à revisiter la musique du siècle passé se matérialise magistralement dans cette cover des Beatles :  All My Loving. Une reprise magique d’une grande chanson des 4 anglais dans le vent par une grande voix soul, cela me rappelle quelque chose

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 7 juin 2012 à 08:04

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s