Accueil > 70's, A Day In The Rock > #64 – I Don’t Like Mondays

#64 – I Don’t Like Mondays

Boomtown Rats in It’s All The Rage (1979)

 

Pour comprendre (vraiment) le sens de cette chanson, on ne peut pas se passer d’aborder le terrible fait divers qui est à son origine. Âmes sensibles s’abstenir…

En ce début d’année 1979, au coeur de San Diego, la jeune Brenda Ann Spencer s’empare de la carabine offerte par son père (!), sort de chez elle et se met à tirer à vue sur les enfants qui jouent dans la cour d’école en face de la maison familiale. A la police qui cherche à comprendre cet accès de folie, la jeune fille de 16 ans déclarera froidement : « I don’t like Mondays »… (« je n’aime pas les lundis»). Bob Geldof, qui apprend dans la presse la nouvelle, vient de trouver l’un de ses titres phares.

Car comme souvent, la tragédie s’avère être une puissante source d’inspiration (« dans la bête assoupie un ange se réveille …» disait l’autre). De celle-ci naîtra quelques mois plus tard cette fulgurante mélodie et ces paroles saisissantes de réalisme. Sans doute encore trop liée à l’horreur de la réalité qu’elle décrit, la chanson n’obtiendra pas le succès qu’elle mérite au Billboard Hot 100 (mais se maintiendra tout de même au sommet des charts britanniques 4 semaines durant). Ce n’est que des années plus tard que les Etats-Unis redécouvriront toute la maestria que Bob Geldof a injectée dans ce duo piano-voix terriblement efficace. Avec en prime, un inoubliable glissando sur les touches noires en guise d’intro : dramatiquement féérique !

Entre temps la chanson devenue culte sera reprise par Tori Amos, puis Bon Jovi régulièrement en live. Même Dr House ne pourra résister à l’appel du clavier (S03E15)…

Let’s Rock Today (and Put Your Gun Down Tomorrow)

DS

LR : Cet article a été écrit peu avant les atrocités de Toulouse. Le choc des analogies m’a évidemment empêché de le publier plus tôt. Aujourd’hui, si la tristesse est toujours aussi vive, je me permets de poster ce billet en forme d’hommage aux victimes innocentes et à leurs familles.

Publicités
  1. alx02
    21 mai 2012 à 11:54

    Une de mes chansons cultes….c’est vrai que le sujet est plus que sensible, mais on retrouve justement cette sensibilité tout au long de chef d’oeuvre et ça démarre fort avec ce fameux « glissando », ou comment avoir la chair de poule en 3 secondes! La version Bob Geldof / Bon Jovi sur le plateau de Taratata doit être sans conteste un des plus beau moments de l’émission…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s