Accueil > 00's, A Day In The Rock > #59 – The Lost Art Of Keeping A Secret

#59 – The Lost Art Of Keeping A Secret

Queens Of The Stone Age in Rated R (2000)

 

Ils sont peu, dans le monde du rock, à pouvoir se targuer d’être aux origines de la création d’un mouvement. Il y a bien Chuck Berry et son Johnny B. Goode qui sont la base de tout, on peut y ajouter Black Sabbath ou Led Zeppelin pour le Hard Rock ou encore Metallica pour le métal. Josh Homme lui, a préféré s’approprier le Desert Rock, autrement appelé Stoner…

Josh Homme a formé, sur les cendres du précurseur Kyuss au sein duquel il était guitariste, son Queens Of The Stone Age sans penser que son destin était en train d’être bouleversé. De gratteur de 6 cordes avec une petite réputation respectable, il est devenu une des icônes rock du 21e siècle. Il le doit notamment à son Lost Art Of Keeping A Secret, fer de lance de ce nouveau mouvement de Stoner Rock.

Mais qu’est-ce que le Stoner ? La base : une mélodie simple et répétitive et une ambiance hypnotique. En fermant les yeux, on s’imagine assez facilement au volant d’une énorme américaine, arpentant les routes de la côte pacifique, ne croisant que des boules de paille, des cactus et des hyènes errantes. Pas de doute, nous sommes dans le désert. A cela s’ajoute le fait que ces musiciens de l’Ouest américain, dont le grand Josh lui-même, s’adonnaient à leur passion du rock seuls dans le désert, à l’aide d’une dynamo, sans public. D’où le Desert Rock. La boucle est bouclée.

Notre chanson du jour répond parfaitement à tous ces critères, la diffusion globale en plus. En effet, poussée par une diffusion régulière sur MTV, les ventes sont au rendez-vous et la carrière de Homme et ses acolytes peut décoller. Plus d’une décénie plus tard, Le grand et costaud Homme est considéré comme une personnalité des plus influentes de la musique moderne. A son CV apparaissent les lignes de : producteur d’Humbug, troisième opus des Arctic Monkeys. Alex Turner dira même qu’il est celui qui a fait descendre leurs « balls » (…), co fondateur-batteur-guitariste (tiens, le profil me dit quelque chose…) de Eagles Of Death Metal et chanteur-guitariste-compositeur de Them Crooked Vultures, aux côtés de John Paul Jones et… Dave Grohl ! (le voilà le profil qui me parlait).

En bref, on a affaire ici à un stakhanoviste du rock, un véritable monstre de travail. Mais ce mec est par dessus tout un passionné, considéré comme un « bro » par ses acolythes (vous vous souvenez, la bromance), en témoignent ses nombreuses collaborations à succès, et pour qui le partage et le fun sont partie intégrante de sa vie. Un type bien, en somme…

Let’s Rock Today (and Whatever you do… Don’t Tell Anyone Tomorrow)

LR : en relisant l’article, je me rends compte que je n’ai pas beaucoup parlé de la chanson. Deux choses, rapido : la voix est quand même folle ! Et ne me dites pas qu’en l’écoutant, vous n’avez pas secoué la tête…

Publicités
  1. 16 mai 2012 à 09:22

    Ce Josh, quel bel Homme !!!

    Jack L.

  1. 13 novembre 2013 à 13:40
  2. 13 novembre 2013 à 08:01
  3. 19 mai 2012 à 08:03

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s