Accueil > 00's, A Day In The Rock > #58 – We Might As Well Be Strangers

#58 – We Might As Well Be Strangers

Keane in Hopes and Fears (2004)

 

Quoi ? J’entends rien ? Vous en voulez encore ? Bon ok, c’est vous qui aurez insisté. Alors, pour le plaisir des oreilles, tout de suite la suite … de notre série « Piano Rock ».

Après le fougueux Elton, qui a remis le piano au goût du rock dans les lointaines années 70’s-80’s, voici les nouveaux roi du clavier british. Les jeunots ont repris le flambeaux pour le faire briller au sommet de la montagne des charts (et des awards) depuis leurs débuts en 2003 et leur incontournable Everybody’s Changing . Difficile de faire mieux comme premier single !

A l’évidence, Keane n’est pas là pour rigoler. On leur a dit piano, et ce sera piano ! C’est décidé : la guitare, au placard !  Et c’est peut être ça le secret de Tim et Tom. En se passant de l’instrument phare du Rock, Keane se distingue forcément de ses coreligionnaires électrisés (Arctic Monkeys, Babyshambles, ou même Kasabian et Muse) par des sonorités douces et profondes. Alors effectivement, le jeu est beaucoup moins dense et le son beaucoup plus travaillé que celui d’un Elton, d’un Billy (Preston) ou même d’un Matt (Bellamy). Bien sûr, on ne se mêle pas souvent de descentes chromatiques infernales, d’arpèges survoltés ou d’arrangement bluesy trop pointus. Mais le plus simple résonne a souvent le plus d’impact et ça reste tout de même dix doigts sur un clavier…

Dix doigts pour autant de tubes depuis cette première comète qu’est Hopes and Fears (les 4 albums ont été n°1 des charts outre-manche). Ce premier opus, classé 8e meilleur album de l’histoire du Rock Britannique par Q Magazine (mais si, vous avez déjà vu ce Q), reste une pure merveille de ce que j’appellerai le « Soft Rock Alternatif ».

Au coeur de ce disque, et entre les deux méga tubes qui signent définitivement le son Keanesque (Everybody’s Changing et Somewhere Only We Know), notre chanson du jour illustre parfaitement le côté soft de la force. Sirupeuse à souhait, presque mièvre, la ballade nostalgique de ce groupe d’ados (qui parlent à d’autres groupes d’ados), est là pour nous rappeler que, oui, le rock aussi peut dégouliner…

Let’s Rock Today (and Be My Stranger Tomorrow)

DS

LRT : Keane sera en concert ce soir au Casino de Paris. LRT, n’hésite pas et vous conseille d’aller découvrir la voix claire de Tom Chaplin et le piano aérien de Tim Rice. Un aperçu par ici…

Publicités
  1. 17 mai 2012 à 18:04

    Mais LLLL, j’adore ta blague !!

  2. 15 mai 2012 à 09:44

    Keane saute pas, n’est pas Rémois!!! Ok je sors…

  3. alx02
    15 mai 2012 à 08:40

    une petit Keane, ou comment commencer la journée en douceur…..

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s