Accueil > 10's, A Day In The Rock > #40 – Somebody To Love Me

#40 – Somebody To Love Me

Mark Ronson & The Business Intl. in Record Collection (2010)

Qui ne connait pas Mark Ronson ? Ah, j’en vois plusieurs qui lèvent la main au fond de la classe !! Normal me direz-vous, DJ Hip-hop de formation, il n’est pas trop connu pour ses talents de musicien (c’est mon boulot de vous les faire découvrir) mais pour ses talents de producteur de génie.

Producteur de succès à succès

En vrac, « Rehab » de feu Amy Winehouse c’est lui.  « Cold Shoulder » d’Adele (elle, elle n’est pas morte), c’est lui aussi. « Never Miss A Beat » de Kaiser Chiefs, toujours lui ! Il a aussi travaillé avec Robbie Williams, Lilly Allen, Chrisitna Aguilera et plus récemment Rufus Wainwright (vous allez en entendre beaucoup parler dans les prochaines semaines avec la sortie de son excellent album pop Out of the Games).

Des rencontres marquantes 

Son Daddy était manager de groupes pop et beau-papa (Mick Jones pas celui de The Clash, mais de Foreigner et qui a été guitariste de Johnny Halliday pendant dix ans!) ramenaient souvent dans leurs maisons respectives des artistes : entre autres Mick Jagger, David Bowie ou Sir Paul McCartney. Rien que ça.  Le gamin avait de quoi se passionner pour la musique. Et avec un copain d’enfance nommé Sean Lennon, fils de qui vous savez, qui vous fait rencontrer lors d’une soirée pyjama, Michael Jackson, ça aide aussi (non Michael n’a pas dormi avec les enfants… Enfin j’espère…). Si vous voulez allez plus loin sur le bonhomme, je vous conseille l’excellent entretien donné aux Inrocks de l’année dernière.

Un Business Intl. de copains musicos comme s’il en pleuvait

Sur « Somebody to Love Me »  il fait revenir Boy George alors en plein démêlés judiciaires et carcéraux au devant de la scène (la vraie, ça change de The Sun).  Et pour incarner Boy George dans le clip, on appelle la bonne copine Diane Kruger, c’est plus simple…

Vous l’aurez compris il a un carnet d’adresses long comme mon bras (et pas long comme celui d’un bras d’enfant) et pour faire son album, il demande des contributions à Simon Le Bon (Duran Duran)  Alex Greenwald (Phantom Planet), Kyle Falconer (The View), Andrew Wyatt (Miike Snow) et aussi quelques rappeurs (mais ce n’est pas Let’s Rap Today ici). Encore plus fort, il les fait venir avec lui en tournée (Solidays 2010) pour un concert à mi-chemin, entre rock, électro et Dj set (enfin quand ça veut bien marcher).

Et maintenant, vous voyez qui c’est Mark Ronson?

Let’s Rock Today (and Have some Friends like Mark Ronson’s Tomorrow)

LLLL

LR : La musique Coca-Cola “Anywhere in the World” sur les prochains Jeux Olympiques, c’est aussi lui.

LR2 : Mesdemoiselles, il est aussi l’égérie de Zadi&Voltaire avec sa femme Joséphine de La Baume (Mannequin, actrice et chanteuse française).

LR3 : Sa petite soeur, DJ de profession, est l’ex de Lindsay Lohan.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 22 novembre 2013 à 12:12
  2. 3 juillet 2012 à 08:07

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s