Accueil > 90's, A Day In The Rock > #31 – Popular

#31 – Popular

Nada Surf in High/Low (1996)

On vous a présenté dans ces colonnes Chuck Berry comme étant à l’origine du Rock dans les années 50. Un autre genre, cinématographique celui–là, est apparu à la même époque : le « Teen Movie ». Depuis les deux ont un destin lié comme on a déjà pu le voir dans ces articles : American Pie, Wayne’s World ou Retour vers le Futur. Ne nous voilons pas la face trop longtemps, les producteurs avaient vu seulement un moyen de se remplir les poches avec des jeunes qui avaient de l’argent (de poche). D’une poche à l’autre, ils créèrent des films sur des adolescents avec des adolescents et pour des adolescents (je vous conseille l’excellent reportage « Teen Spirit » ). Ces films sont bourrés de clichés, de codes, de stéréotypes, d’évidences, de lois, de… Enfin, bref vous avez compris ! Ces films traitent tous les genres, allant du drame « La fureur de vivre » à la comédie potache dopée à la testostérone en passant par le film d’horreur (« Scream »). Le Teen Movie a quand même permis de révéler au monde du septième art plusieurs acteurs : James Dean, Tom Cruise, Sean Penn, Nicolas Cage, Ron Howard, John Travolta et tant d’autres !

Où est-ce que je voulais en venir, au fait… Ah oui. Musique, Nada Surf, Popular… Eux aussi ont compris le système en faisant une chanson qui parle aux jeunes ! Comment ? En se foutant royalement de ces codes ! Ils reprennent leurs couplets d’un livre de 1964 qui guide les jeunes pompom girls dans leurs relations amoureuses et vers la popularité, le tout sur un ton sarcasto-ironique égrenné par le chanteur Matthew Caws.

D’ailleurs, le leader du groupe joue le « teacher » dans le clip (on voit d’ailleurs inscrit à la craie Mr. Caws sur le blackboard), une forme d’hommage à ses parents qui étaient enseignants. Ils lui ont transmis leur passion pour la langue de Victor Hugo, Verlaine et consorts (le Français si vous préférez !). Suite à l’expatriation de ses parents dans notre beau pays (oui oui toujours la France), il est franco-bilingue et est devenu le chouchou des rédactions, bah ouais c’est rare un Ricain qui parle français couramment et encore plus dans le monde du Rock. Du coup l’ami Matthew, compose quelques chansons en français comme « Là pour ça » et « Je t’attendais». Comment ça ?? Brian Molko de Placebo est aussi franco-bilingue, américain, et compose en français ? Au temps pour moi… Et ils ont connu le succès à la même époque ? Ce n’est pas possible, on ne me dit plus rien…

Bref ils font leur succès et leur renommée avec une chanson pour les jeunes qui se moquent de ses propres clichés; une sorte de foutage de gueule lucratif et musical depuis repris dans des comédies comme SuperGrave !

Let’s Rock Today (and Save the Cheerleader Tomorrow)

LLLL

LR : Les cheerleaders du clip sont basques !! Enfin presque… Elles viennent de Bayonne au New Jersey qui comptent plus d’habitants que l’originale.

Publicités
  1. alx
    18 avril 2012 à 11:03

    C’est le genre de groupe dont on n’achèterait pas l’album (personnellement en tous cas) mais dont le single nous plait tjs autant 16 ans après… Serait-ce parce que j’étais teens il y a 16 ans????

    • LLLL
      18 avril 2012 à 11:10

      Bizarrement, cette chanson est assez différente de que propose Nada Surf. Ils font plutôt des ballades gentillettes et amoureuses! Mais High/Low reste un très bon album!

  1. 10 mai 2012 à 08:17
  2. 23 avril 2012 à 08:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s